L’Algérie a battu le Rwanda (4-1) : Une bonne balade des Verts

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     
Test -  Pour leur première sortie de l’année 2018, les Verts, composés des joueurs locaux, se sont offerts une bonne balade en amical face au Rwanda à Tunis (4-1).


En voyant évoluer, hier sur la pelouse du stade d’El-Menzah à Tunis, les Verts de Rabah Madjer face à la sélection du Rwanda (4 à 1), on peut nourrir de véritables regrets après l’élimination, l’été dernier, de nos capés lors du match des éliminatoires du CHAN 2018 face à la Libye. Avec une telle prestation et un travail appliqué de bout en bout, la sélection des locaux aurait pu décrocher son billet pour cette compétition qui débute ce samedi au Maroc. Mais bon, on ne refera pas le passé et restons sur cette rencontre amicale contre le Rwanda qui a permis à la sélection des joueurs locaux de dominer son adversaire avec l’art et la manière, comme en témoigne le large score de (4-1). Plus incisifs dès les premières minutes de la partie, les algériens ont réussi à prendre le large en l’espace d’une demi-heure en inscrivant trois buts, dont un doublé du défenseur de l’USM Alger Chafaï (7’ et 29’). Le premier en reprenant au vol une belle passe de Djabou et le second sur une autre passe du même joueur après un corner joué à deux avec El-Mellali. Le second but a été l’œuvre du buteur du championnat Abid qui reprend à son tour de la tête, cette fois un centre lumineux d’El-Mellali, l’attaquant virevoltant du Paradou AC. Durant ce premier half, les Verts ont fait étalage de leur supériorité dans tous les domaines, notamment sur le plan technique et de la vivacité d’exécution. En seconde période, les Rwandais reviennent dans le jeu après avoir été transparents en première mi-temps, surtout après les quelques changements apportés par le sélectionneur Antoine Hey. Les Rwandais vont tout tenter, mais la défense algérienne tient bon avec un Chaouchi, promu capitaine, impérial sur les balles aériennes, avant de laisser sa place à Salhi (62’) de même que Bouhena, blessé, remplacé dès la reprise par Abdelaoui (47’). Les Rwandais parviennent tout de même à réduire la marque à la (79’) sur un coup franc bien transformé par Bizimina qui force le gardien Salhi à boxer le ballon dont profitera Mumbyi Bernabé pour le mettre dans les buts. Cette réalisation va secouer les coéquipiers de Djabou qui vont se ruer sur la cage gardée par Ndayshimi, ratant une multitude d’occasions avant de parvenir à mettre un quatrième but par Bouguelmouna (88’) qui avait remplacé Abid à un quart d’heure de la fin. Cette belle performance réchauffe certains cœurs en cette hiver bien pluvieux et tempérera les ardeurs de certains critiques à l’adresse du staff technique et de sa démarche de relancer l’équipe nationale des joueurs locaux malgré qu’elle soit éliminée du CHAN 2018. L’objectif de Madjer et de ses adjoints est de valoriser non seulement les joueurs du championnat national, mais surtout de mettre les meilleurs éléments à la dispotion de l’équipe A en mettant de l’émulation et de la concurrence. Avec cette victoire, les coéquipiers d’Abid ont marqué quelques précieux points en attendant les deux prochaines sorties du mois de mars, dont la rencontre face à l’Iran qui sera d’un autre niveau et verra la participation des joueurs professionnels.
A Salah-Bey