MCA : le controversé dirigeant sort par la petite porte : Finalement, Ghrib n'aura jamais sa statue !

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     
Sortie - Moins d'une semaine après lui avoir signifié une mise en «congé» qui n'a convaincu personne, le Conseil d'Administration de la SSPA/Le Doyen signe, cette fois, le limogeage d'Omar Ghrib.


On y est enfin ! Le président du conseil d'administration de la SSPA/Le Doyen, Zaïd Laâdj, a signé un communiqué dans lequel il a annoncé la fin de fonction de Ghrib Omar, jusqu'ici directeur général de ladite société gérant le Mouloudia Club d'Alger. Le même Laâdj, qui a annoncé il y a moins d'une semaine qu'il s'agissait d'une simple mise en congé d'un mois du désormais ex-dirigeant du MCA, le voilà qu'il présida, jeudi, un conseil d'administration au cours duquel une évaluation de la situation du club sur les plans sportif et «disciplinaire», y compris toutes les catégories, durant la saison 2016-2017, a été faite pour signifier qu'Omar Ghrib ne sévira plus au Mouloudia. En réalité, la situation est plus compliquée que cela car il se murmure au niveau de Sonatrach que le rapport d'audit aurait été demandé par les hauts responsables et qu'une brigade économique serait sur le point d'enquêter sur la gestion de celui qui se targuait d'être un intouchable. Selon certaines sources, il aurait été même entendu par des policiers dans le cadre de sa gestion du club et d'un certain nombre d'interrogations sur des dossiers bien sérieux. D'autres dirigeants ont fait pire que ça sur le plan sportif, mais ont tout de même réussi à sauvegarder leur siège de premier responsable. Des clubs, à l'image de la JS Kabylie ou du CS Constantine, ont complètement raté leur saison comparativement au MCA (deuxième et qualifié pour la prochaine Ligue des champions africaine et toujours en course pour la Coupe de la CAF), mais ils sont toujours là, même si du côté du club phare du Djurdjura, il y a de la protesta mais sans pour autant influer sur le départ de Mohand-Chérif Hannachi. Au MCA, l'affaire est plus pertinente et les dernières déclarations de Ghrib, à l'issue de la demi-finale de Coupe d'Algérie contre l'Entente de Sétif, n'ont fait qu'accélérer le processus de son limogeage. Même ses relais dans certains médias se sont subitement tus ! Outre les salaires mirobolants que touchaient certains joueurs, sans pour autant donner la contrepartie sur le plan sportif, comme c'est le cas d'un Chaouchi (suspendu durant les dix premiers matchs du championnat, mais émargeant à 250 millions de centimes/mois) ou un Karaoui (350 millions de centimes/mois et se faisant expulser comme un novice lors du dernier match contre l'ESS), plusieurs griefs sont retenus contre Ghrib. Aussi, toutes ses promesses de ramener de grands sponsors pour le club, n'ont été que du vent. Pis encore, il ne ratait pas une occasion pour fustiger Sonatrach pour n'avoir pas donné un sou au club, alors que le bilan comptable au 31/12/2016 faisait ressortir plus de 770 MDA (77 milliards de centimes) en salaires et 840 MDA (84 milliards de centimes) en frais de personnel de tout le club. Les relations avec les autres clubs ont empiré, donnant une mauvaise image du Mouloudia à chacune de ses sorties médiatiques, avant de s'attaquer au nouveau président de la FAF, Kheireddine Zetchi, après l'avoir supplié de lui lâcher Zakaria Mansouri pour une pige de six mois, avant de retourner au Paradou AC !
A. Salah-Bey

- Imposé par on ne sait quel mentor, Ghrib n'aura pas marqué pour autant l'histoire du Doyen, comme l'ont fait ses prédécesseurs, qui n'ont pas échappé à ses attaques acerbes. N'est-ce pas Drif Abdelkader qui, à son âge et sa dimension, a eu pour son grade. A la Sonatrach, on a poussé un grand ouf de soulagement à l'issue du départ de Ghrib et une nouvelle équipe dirigeante s'apprête à reprendre les rênes. En attendant, c'est Djamel Merbout, directeur des finances et de la comptabilité de la SSPA/Le Doyen qui assure l'intérim et assume la gestion des affaires du club. D'ailleurs, c'est lui qui a assisté à la réunion des présidents de club des Ligues 1 et 2 Mobilis jeudi. Et Ghrib n'aura jamais sa statue !
A. S-B

Balegh première recrue

Le Mouloudia d’Alger a enregistré l’arrivée de sa première recrue estivale. Il s’agit de l’un des meilleurs joueurs de la saison dernière, le désormais ancien sociétaire de l’USM Bel-Abbès, Abou-Sofiane Balegh. Le joueur a officialisé sa venue en signant un contrat avec le MCA pour les deux prochaines années avec l’ambition de faire mieux que la précédente saison. L’ancien buteur de l’USMBA avait inscrit 10 buts lors du précédent exercice. «Les dirigeants du MCA m’ont contacté et ce sont eux qui se sont montrés insistants pour m’enrôler. Je suis content d’avoir rejoint les rangs de ce club et je peux assurer que je donnerai tout pour ce maillot. Je suis venu pour gagner des titres. Je m’attends à une grande concurrence, mais cela ne m’effraie pas. J’aime les défis et je suis prêts à les relever», a-t-il indiqué. Plusieurs joueurs sont en contact avec la direction du Doyen et on attend l’arrivée du défenseur Kenniche et du milieu de terrain Bendebka. Les deux joueurs devraient signer incessamment. Concernant les départs, Djemaouni a récupéré sa lettre de sortie après Boussouf et Chita. Kacem, Seguer, Bouguèche, Gourmi, Mokdad et Zerdab se trouveraient aussi sur la liste.
Dj. O.