JSK : c’est la reprise chez les Canaris : Rendez-vous à Tikdja cet après-midi à 18h

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     
Préparation - Comme rapporté dans notre édition de jeudi, c’est aujourd’hui que les Canaris vont reprendre le chemin des entraînements au centre sportif de Tikdjda.


Un séjour de 12 jours, qui sera consacré au volet physique. Ainsi, après près d’un mois de repos, les camarades de Juba Oukaci vont se remettre au travail dès ce soir à l’occasion de la reprise, prévue à 18h sur les hauteurs de la Kabylie.
Le duo Rahmouni-Moussouni devra débuter la préparation avec seulement 23 éléments. Il s’agit de : Asselah, Boultif, Saïdoune, Redouani, Guemroud, Ferhani, Chetti, Saâdou, Tizi-Bouali, Dahlal, Meziane, Naït-Rabah, Ferguène, Yettou, Raïah, Djerar, Boukhenchouche, Oukaci, Tafni, Renaï, Benaldjia, Mesbahi, Djabout. Un premier contingent en attendant de nouvelles arrivées ou le maintien de certains joueurs qui figuraient sur la liste des libérés. Le staff technique de la JSK a arrêté un programme afin de permettre au groupe de recharger les batteries, notamment sur le plan physique sachant que le reste se fera lors du deuxième stage où l’équipe sera appelée à jouer plusieurs joutes amicales. Un second stage qui pourrait avoir lieu probablement en Pologne ou en Tunisie. Pour ce premier stage à Tikdja, Rahmouni devra compter sur un de ses anciens collaborateurs au MOB et au MC Saïda, à savoir le préparateur physique, Aïssa Rambi, qu’il aurait lui-même proposé à la direction du club. Ce dernier devrait, selon des indiscrétions, entamer sa mission avec les Jaune et Vert dès aujourd’hui. Par ailleurs, sur le volet recrutement, la direction du club éprouve du mal à finaliser le dossier, puisque tous les joueurs convoités n’ont pas encore tranché. On peut citer Bendebka, Abdat, Cherfaoui, Mebarakou et deux Africains, à savoir le milieu camerounais Clarence Bitang et le Congolais Obassi qui sont attendus dans les prochaines heures. La direction du club, qui est en bute à un problème financier, aura du mal à convaincre ces éléments à répondre à la sollicitation de la JSK cet été. Les exigences financières des joueurs ciblés pourraient faire avorter les négociations. Il faut dire qu’à l’allure où vont les choses, la direction du club, qui n’a enrôlé jusque-là que quatre joueurs, à savoir Chetti, Saâdou, Boukhenchouche et Djaâbout, risque de rater son mercato estival. Hannachi est sommé de trouver rapidement la meilleure solution pour s’offrir au minimum deux à trois joueurs de haut niveau afin de permettre à son équipe de débuter la saison en force surtout que le calendrier du championnat semble plutôt favorable aux Canaris. En effet, la JSK entamera la nouvelle saison à domicile face à la JS Saoura avant d’en découdre respectivement avec deux nouveaux promus, l’USMB à Blida et le PAC au stade du 1er-Novembre, en l’occurrence. Les Jaune et Vert auront ensuite à se déplacer chez le NAHD avant d’accueillir le DRB Tadjenanet à Tizi Ouzou. Un début de saison qui s’annonce des plus favorables aux Canaris, qui projettent toujours de figurer parmi les équipes du haut du tableau. Une position qui boostera bien évidement le moral des joueurs avant d’affronter les grosses cylindrées du championnat, à l’image de l’USM Alger, du MC Alger et de l’ES Sétif. A signaler que les espoirs du club se sont donné rendez-vous également pour ce soir au stade du 1er-Novembre pour la reprise des entraînements.
M. K.