MCA : alors que Mouassa assure qu’il reste : Chérif El-Ouazzani à la barre technique ?

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     
Alors que l’actuel coach du Mouloudia d’Alger, Kamel Mouassa, avait annoncé qu’il s’est mis d’accord avec la direction du club pour poursuivre sa mission, il n’en demeure pas moins que l’incertitude qui règne autour de l’avenir de l’actuel organigramme du vieux club algérois a remis cette hypothèse en question. A cet effet, nous avons appris que les partisans du changement ont déjà pris leurs devants au cas où, en prenant attache avec l’entraîneur de l’USM Bel-Abbès, l’ancien international Si Tahar Chérif El-Ouazzani et lui ont proposé l’idée de prendre en charge la barre technique des Vert et Rouge. Un autre technicien a été contacté puisque Nourredine Zekri figure dans les petits papiers de certains éventuels nouveaux dirigeants. Côté recrutement, c’est toujours le point mort, mais la liste des départs commence à se dessiner. Ainsi après Chita, le MCA vient de libérer le troisième gardien de but, Boussouf, qui a rejoint le NAHD. Toujours sous contrat, le joueur a reçu trois mensualités, soit un chèque de 510 millions de centimes pour résilier son contrat. Une somme jugée très élevée pour un joueur qui n’a joué que 5 matches la saison dernière. Encore une erreur stratégique de la direction du MCA, qui aurait pu le libérer pour moins que cela, surtout que tout le monde savait que le joueur allait rejoindre le NAHD pour jouer la Coupe arabe dans moins de deux semaines. Idem pour Mebarakou, qui devrait rencontrer ses dirigeants pour négocier sa libération. D’autres joueurs sont également portés sur la liste des libérés. Il s’agit de Djemaouni, Mokdad et Seddiki. Par ailleurs, le jeune meneur de jeu, Zakaria Mansouri, ayant évolué sous forme de prêt au Doyen, serait sur le point de s’engager avec le CRB. Le joueur sera prêté par les dirigeants du PAC et les deux parties se seraient mis d’accord. Ainsi, après le départ de Chita, le MCA serait sur le point de perdre un deuxième jeune joueur.
Dj. O.