Ligue 1 - Mise à jour / L’USMA met la pression sur le MCA... et l’ESS

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     

10Bond n L’USM Alger n’a pas raté l’occasion de la réception du MC Oran pour empocher trois nouveaux points, qui lui ont permis de retrouver une place sur le podium.

L’équipe algéroise n’est, désormais, qu’à une unité du dauphin, le MCA, et cinq longueurs du leader, l’ESS. Avec quatre matches restant à jouer, trois à Alger et un déplacement à Sétif, l’USMA est relancée dans la course vers le titre et les Rouge et Noir commencent à rêver d’une «remontada» inespérée.
L’entraîneur, Paul Put, a procédé à quelques changements dans son onze de départ par rapport au précédent match face à Al-Ahly Tripoli. En effet, il a apporté du nouveau dans les trois compartiments. Ainsi, Benmoussa a cédé sa place à Abdellaoui sur le côté gauche de la défense, il a confié l’animation du de l’équipe à Sayoud, qui a remplacé Beldjilali blessé, alors qu’en attaque, Benkablia a été remplacé par Meziane et Andria par Derfalou. Les Usmistes ont essayé de porter le danger dans le camp des Hamraoua, mais ces derniers furent assez dangereux par des contre-attaques. La première opportunité était en faveur de Chafai, qui a repris de la tête un corner de Meftah, mais son essai a frôlé le cadre (12'). L'USMA a dominé outrageusement les débats, mais n’est pas parvenue à concrétiser ses occasions, à l’image de cette action de Derfalou qui aurait pu trouver la faille (26'). Une minute plus tard, Benguit a mis en difficulté le gardien de but, Natèche, avec une frappe décroisée, qui a frôlé le poteau droit (27'). Il faut dire que malgré les occasions, les Usmistes ont eu du mal à mettre en difficulté le portier oranais, ce qui a permis à ces derniers de rejoindre les vestiaires avec un score de parité. Après la pause citron, les Algérois ont pris le taureau par les cornes et dès la première tentative, ils ont trouvé la faille, aidés il est vrai par une grossière erreur de Nessakh. En effet, une passe en profondeur de Benguit a été mal ajustée par le défenseur oranais, qui a laissé le cuir lui filer sous le pied. Cela a profité à Andria, qui s’est présenté devant Natèche et d’une pichenette a mis le ballon au fond des filets (48’). Derfalou était à deux doigts de faire le break en reprenant un centre de Sayoud, mais le poteau a sauvé les Hamraoua (60’). Les occasions s’enchaînent et après l’intervention de Natèche suite à un bolide d’Andria, Zemmamouche a sauvé son équipe en remportant son face-à-face avec Bennaï (62’). Chérif Hicham a encore une fois mis en danger le portier usmiste, qui a dû intervenir des deux poings pour dégager en corner un centre vicieux (66’). Les Oranais ont jeté toutes leurs forces pour égaliser, mais les Algérois ont bien tenu et ont repoussé toutes leurs incursions tout en procédant à des contre-attaques très dangereuses. C’est d’ailleurs suite à l’une d’entre elles que l’USMA a bénéficié d’un penalty suite à une faute de main de Bellabès dans la surface de réparation. Le spécialiste Meftah a tenté une «Panenka», malheureusement pour lui le ballon a percuté la transversale, alors que le portier oranais était pris complètement à contre-pied (80’). Les Usmistes ont enchaîné les ratages, à l’image de cette occasion en or d’Andria, qui a complètement loupé son face-à-face avec Natèche (86’), mais une minute après, Meziane a conforté la victoire de l’USMA avec un grand opportunisme en suivant le coup-franc botté par Mefath et dévié par Natèche. Mais dans le temps additionnel, Hamidi a réduit le score insuffisant pour priver l’USMA de la victoire... et du podium.
Djamel O.  

OM
Les Olympiens pensent déjà à l’avenir
l Le maintien assuré après sa dernière victoire face au CRB, la formation du Titteri, l’Olympique de Médéa. L’entraîneur Slimani a fait confiance à plusieurs jeunes face au RC Relizane en titularisant deux juniors et six espoirs. Connu pour son penchant pour l’aventure, Slimani n’attendait qu’une occasion pareille pour donner libre cours  à sa passion qui est de faire confiance aux jeunes du cru. Face à l’équipe de Relizane, formée de plusieurs joueurs de renom, les jeunes de Médéa, menés par un excellent Addadi, ont été remarquables et ont même réussi à donner des sueurs froides à la bande à Bouakkaz. Ce dernier n’a pas raté l’occasion de louer les qualités de cette équipe médéenne. Le club cher aux «Blues» qui ne cesse de briller même si sur le plan financier, les dirigeants crient sur tous les toits qu’ils sont lésés et que les pouvoirs publics se doivent de les aider car les joueurs ont fait beaucoup de sacrifices et ont trop patienté. Comme nous l’a signalé le premier responsable du club, Mahfoud Boukhalkhal. «Je ne peux nier que les joueurs ont patienté, mais de mon côté, j’ai fait de mon mieux», a-t-il déclaré. Côté effectif, Slimani qui devrait continuer sa mission au club, aurait donné l’aval aux dirigeants de faire signer trois jeunes joueurs qui viennent de divisions inférieures.
Z. Zeggai

ESS
Zorgane suspendu jusqu'à audition
l L'entraîneur adjoint de l'ES Sétif, Malik Zorgane est suspendu jusqu'à son audition par la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP). «Malik Zorgane, entraîneur adjoint de l'ES Sétif, est suspendu jusqu'au 22 mai 2017, date de son audition par la commission de discipline», a indiqué la LFP sur son site officiel. L'ancien meneur de jeu de l'Aigle noir est appelé à s'expliquer sur le comportement qu'il a eu lors de la 26e journée de championnat, disputée samedi dernier au stade du 8-Mai-1945 et ayant vu son équipe se neutraliser à domicile avec l'USM El-Harrach (0-0). En attendant cette audition, la LFP a déjà infligé une amende de 100 000 DA au club des Hauts-Plateaux, pour «mauvaise organisation et jets de projectiles», car outre Zorgane, les fans de l'ESS ont contesté certaines décisions du trio arbitral qui a, entre autres, refusé un but à l'actuel leader du championnat.

CRB : la crise le pousse à y réfléchir   
Zaki partant en fin de saison ?

Tourmente n La situation financière, dans laquelle se morfond le club belouizdadi semble avoir exaspéré le coach de l’équipe, le Marocain, Badou Zaki.

Le week-end dernier, après l’importante victoire du CRB face au NAHD, l’entraîneur aurait annoncé à ses proches son intention de partir en fin de saison. Sa future destination est l’Ittihad de Tanger, qui avait contacté le coach pour remplacer l’Algérien Abdelhak Benchikha.
Il semblerait que cette fois, c’est bel et bien la fin de l’aventure de l'entraîneur marocain Badou Zaki à la tête du club algérien de Chabab de Belouizdad. En effet, la crise financière dont souffre le club semble pousser de plus en plus Badou Zaki vers la sortie même si les Rouge et Blanc souhaitent le garder plusieurs années et renouveler son contrat. Le retard du paiement des salaires et des primes semble être la cause principale de cet imminent divorce entre le CRB et l’entraîneur. Le coach a affirmé qu’il a été contacté par plusieurs clubs, mais n’a pas donné plus de détails affirmant qu’il a un contrat à honorer avec le Chabab jusqu’à la fin de la saison. «Plusieurs équipes m’ont contacté, mais je suis concentré sur mon travail avec le Chabab. Il y a des équipes marocaines et d’autres des pays du Golfe, mais il faut savoir que j’ai signé un contrat de six mois avec le CRB. Je dois absolument honorer mes engagements et je peux vous assurer que je suis pleinement concentré sur mon travail. Il ne faut pas oublier que nous avons un match très important à livrer le week-end prochain. Nous sommes toujours qualifiés en demi-finale de la Coupe d’Algérie et j’espère que nous pourrons réaliser les objectifs du club et remporter cette Coupe d’Algérie», a-t-il indiqué. L’atout offensif principal du CR Belouizdad, Mohamed Hamia, fait craindre le pire aux supporters et aux dirigeants du club, à quelques jours du plus important rendez-vous de la saison, à savoir la demi-finale de Coupe d’Algérie face à l’USM Bel-Abbès. Le joueur n’était pas allé au bout de la rencontre face au NAHD puisqu’il a dû céder sa place à son coéquipier Aribi à la 71e minute. Le buteur de la Ligue 1 se plaignait de douleurs aux adducteurs, ce qui a poussé les responsables de l’équipe à le remplacer afin de ne pas aggraver sa blessure. Il faut dire que le joueur n’a pas vraiment pesé dans le match en dépit de sa passe décisive lors du premier but. Hamia devra passer des examens médicaux pour être fixé sur la gravité de sa blessure. Le staff médical est mobilisé pour remettre sur pied le joueur à quelques jours du match face aux gars de la Mekerra.   
Dj. O.