Coupe de la CAF / Young Africans 1 - MCA 0 : Rendez-vous samedi prochain !

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     

11Espoir n Le Mouloudia d’Alger s’est, certes, incliné devant le FC Young Africans, hier, sur son terrain à l’occasion du match aller des 16es de finale bis de la Coupe de la CAF, mais il garde toujours ses chances de qualification.

Face à une équipe qui pratique un beau football, les Vert et Rouge peuvent d’en mordre les doigts, surtout qu’il y avait de la place pour un meilleur résultat. L’entraîneur mouloudéen,  Mouassa, a reconduit le même onze qui avait pris arraché la qualification en Coupe d’Algérie face à la JSK, la semaine dernière. Chérif El-Ouazzani, qui était incertain depuis plusieurs jours, a été aligné d’entrée et a joué l’intégralité de la rencontre. La décision de sa titularisation a été prise au matin du match. L’entame du match a été en faveur des Mouloudéens, qui raté une première opportunité par Nekkache.
Face au gardien de but adverse, l’avant-centre du MCA n’a pas pu se saisir du ballon, alors qu’il avait reçu une très belle balle en profondeur par Kacem. La réaction des locaux est intervenue sur coup-franc de Mwinyi Haji, qui a obligé Chaouchi de boxer un tir ballon cadré. Durant quelques instants, nous avons enregistré deux grosses erreurs de Kacem Mehdi, qui ont donné des frayeurs à la défense algéroise. Heureusement qu’il y avait Mebarakou et Bouhenna, qui ont veillé au grain. Les joueurs du MCA ont eu du mal à développer leur football technique devant des joueurs tanzaniens très physiques. La circulation du ballon était très difficile surtout sur une pelouse à la limite du praticable. Malgré cela, Gourmi n’a pas saisi la belle opportunité, qui s’est présentée à lui, alors qu’il avait hérité d’une balle dansune position idéale.
Son tir à ras de terre n’a pas vraiment inquiété le portier de Yanga. Ensuite, c’était au tour de Bouguèche de laisser filer l’occasion de prendre l’avantage. Pourtant, il avait réceptionné un centre impeccable de Karaoui, mais la reprise de l’attaquant mouloudéen n’a pas été à la hauteur du centre. S’en est suivi un petit flottement défensif, qui a failli coûter cher au Mouloudia. L’attaquant Chirwa Obrey Chola a complètement raté sa reprise, alors qu’il se trouvait sur la ligne des six mètres, alors que Katamusoko Thabani a vu son tir détourné avec brio par Chaouchi, impérial durant tout le match.
Chirwa Obrey Chola est revenu à la charge, juste avant la pause où son tir avait jonché la ligne des buts de Chaouchi. Le MCA s’en est bien sorti, même si avec les opportunités de Gourmi, Nekkache et Bouguèche, les choses auraient pu connaitre un autre scénario.  Après la pause, Chaouchi s’est illustré encore une fois illustré en captant un ballon qui se dirigeait vers la lucarne suite et il était clair que les Mouloudéens avaient énormément laissé des espaces à l’adversaire. Le but rodait et la punition était tombée à l’heure du match. Kamusoko Thabani, à la conclusion d’un magnifique mouvement collectif, a placé un joli plat du pied au ras de poteau du gardien de but Chaouchi. Karaoui a réagi et était à deux d’égaliser, mais son tir à frôlé le montant gauche du gardien de but de Yanga.
Chirwa lui a rendu la monnaie de sa pièce en coupant la trajectoire du ballon de la tête, mais le cadre s’est dérobé. Les actions se succèdent d’un camp à l’autre et suite à un corner de Derrardja, Bouhenna, d’une tête croisée avait plongé le stade dans un silence de cathédrale. Malgré les rentrées de Seguer, Aouedj et Zerdab à la place de Gourmi, Nekkache et Bouguèche, le score n’a pas changé et les Mouloudéens ont fini par s’incliner, mais leurs chances de qualification restent intactes. Rendez-vous samedi prochain au stade du 5-Juillet. A signaler la grosse prestation du gardien de but, Chaouchi, qui a sauvé son équipe à plusieurs reprises, notamment sur le puissant tir à bout portant de Ngoma dans les dernières minutes du match.  
Djamel O.

L’attitude
Mouassa : «Il y aura une finale à Alger»

C’est un entraîneur du MCA assez déçu que nous avons rencontré en fin de match. Le coach mouloudéen, Kamel Mouassa, a affirmé que son équipe était capable de réaliser une meilleure performance. Il a, aussi, indiqué que son équipe n’a pas réussi à se débarrasser de son manque d’efficacité, notamment en première période. Ceci dit, il garde espoir quant à une qualification à la phase des poules samedi prochain à Alger lors de la deuxième manche même s’il reconnait que l’adversaire reste coriace. «Je pense que nous avons affronté une très bonne équipe de Young Africans. Nous avions eu quelques occasions de prendre l’avantage en première mi-temps, mais nous les avons ratés. Je pense qu’avec ce retard d’un but, nous allons jouer une finale chez nous. Je suis optimiste et je pense que nous avons les moyens d’arracher notre qualification chez nous. Nous aurons quelques jours pour préparer cette rencontre, j’espère que les joueurs seront au top et afficheront plus de réalismes pour passer l’écueil de cette équipe tanzanienne», a-t-il indiqué à la fin du match.
Dj. O.

L’optimisme
Lwandamina : «Le but inscrit à Dar Es-Salaam sera déterminant»

Pour sa part, le coach zambien de l’équipe tanzanienne, Young Africans, George Lwandamina, il a reconnu avoir eu des difficultés pour remporter le match et prendre une option pour la suite. Lwandamina a affirmé que son équipe avait affronté un adversaire redoutable et se dit confiant après le but inscrit par son équipe à Dar Es-Salaam. Il estime qu’il serait déterminant pour la qualification. «Nous peiné pour inscrire un but. Il faut reconnaitre que nous avons affronté un adversaire qui nous a causés de gros problèmes. C’est une équipe ultra-offensive et ne s’est à aucun moment contentée de défendre. Nous avons réussi à inscrire un but qui aura certainement son pesant d’or. Je suis sûr que la deuxième manche à Alger sera difficile, mais je pense que nous avons les moyens de revenir en Tanzanie avec la qualification. Je sais que nous serons confrontés à d’autres situations, mais nous sommes déterminés pour arracher cette qualification et continuer l’aventure africaine après la déception de notre élimination en Champions League», a déclaré l’entraîneur de Yanga
Dj. O.

L’homme du match
Chaouchi retrouve ses repères

Il faut dire que si le Mouloudia d’Alger est revenu avec de moindres dégâts, c’est plutôt grâce à une performance de haut niveau de la part de son gardien de but, Fawzi Chaouchi. Après avoir réussi à qualifier les Algérois en demi-finale de la Coupe d’Algérie, après avoir détourné trois tirs au but, le gardien de but du MCA a récidivé hier en étant décisif dans, au moins, trois actions nettes de scorer pour les Tanzaniens de Young Africans. A la fin du match, les joueurs adverses se sont directement dirigés vers lui pour le féliciter et reconnaitre qu’il était impeccable dans plusieurs coups. Même son entraîneur, Mouasaa, n’a pas tari d’éloges sur lui. «Je l’ai toujours dit : Chaouchi reste le meilleur gardien de but d’Algérie. Je le vois même le numéro un de la sélection. Aujourd’hui encore, il a été décisif et a réussi à nous sauver dans plusieurs situations. Je pense qu’il n’a fait que son travail, mais nous le remercions pour cela. J’espère que nous serons au top lors de la deuxième manche et nous allons nous qualifier ne serait-ce que pour les efforts de toutes l’équipe à Dar Es-Salaam», a-t-il indiqué.
Dj. O.  

L’avis
Kacem : «Avec notre public, nous allons rattraper notre retard»

Auteur d’un bon match, le milieu de terrain du MCA, Mehdi Kacem, a affirmé que son équipe a réussi un bon résultat face à un adversaire coriace. «Nous avons toujours nos chances de qualification. Je pense que perdre par un but à zéro en Afrique, avec un taux d’humidité très élevé et les conditions difficiles que nous avons rencontrés, reste tout de même un bon résultat. Nous allons tout faire pour assurer notre qualification en Algérie. Je pense que nous avons réalisé un match solide par rapport aux deux premiers matches. La preuve, lors des deux matches, nous avons perdu par deux buts, mais aujourd’hui nous n’avons encaissé qu’un seul. Nous avons  créé de nombreuses opportunités et eux ils ne sont pas venus souvent dans notre surface, mais ils avaient l’efficacité pour inscrire un but. Je pense que nous allons rattraper ce déficit chez nous avec notre public. Il va falloir assurer une bonne récupération et Inchallah ça va bien se passer», nous a-t-il déclaré.
Dj. O.  

Les supporters
Quatre Ultras au rendez-vous

Les supporters du Mouloudia d’Alger restent irréductibles et ne reculent devant rien lorsqu’il s’agit d’aller soutenir leur équipe favorite. Travaillant en underground, quatre fans ont effectué le déplacement à Dar Es-Salaam et n’ont pas voulu mettre les feux sur eux. Cependant, nous avons soutiré une déclaration de l’un d’entre eux, qui nous assurés que ce qu’ils font, le font pour le club. «Nous ne voulons pas que l’on soit reconnu pour ce que nous faisons. Nos actions sont pour le club et tous les sacrifices sont minimes pour les couleurs du Mouloudia», nous a-t-il dit. Ces quatre jeunes âgés entre 21 et 26 ans sont des membres des Ultras du MCA, Verde Leone, Green Corsairs et The Twelve Player. Ils étaient aussi accompagnés par un membre du groupe Vert et Rouge et assurent qu’ils s’autofinancent lors de chaque sortie de l’équipe en Afrique. Ils étaient présents déjà à Accra puis à Kinshasa et envisagent de se déplacer à chaque fois. Il faut savoir que parmi ces jeunes, il y a un universitaire, qui est en deuxième année vétérinaire, un autre qui a terminé ses études, alors que les deux autres sont des commerçants de profession.
Dj. O.