Biskra : Biskra  / De l’eau pour l’agriculture

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     
Situation -  Le manque d'eau destinée à l’irrigation agricole dans les wilayas du sud du pays constitue «le souci majeur» des agriculteurs, notamment ceux de la filière datte, ont affirmé les participants au Salon international des dattes de Biskra, clôturé lundi.


De la commune d’Aïn Naga, l’investisseur dans le domaine agricole, Attef Lehraki, dont divers produits (poivron, tomate et courgette) garnissent les étals de son stand aux côtés d'une variété de dattes, a indiqué que les programmes de soutien agricole ont permis aux nombreux agriculteurs de mettre en valeur de nouvelles terres destinées à la culture de divers produits, soulignant toutefois «la nécessité de fournir de plus grandes quantités d'eau et de creuser de nouveaux forages». Il a également mis l'accent sur l’importance de réaliser des retenues collinaires dans la région d’Aïn Naga.
De son côté, Boubakeur Fayçal, propriétaire d’une exploitation agricole dans la commune de Doucen, a relevé que les agriculteurs de sa région font face au problème de la rareté de l’eau d’irrigation, en raison de la baisse du volume des eaux des forages de la localité, indiquant que la réhabilitation des forages ou la réalisation de nouvelles infrastructures hydrauliques sont «très coûteuses pour les agriculteurs».
Dans le même contexte, le président de l’association agricole Noulia de la commune de M'Chounech, dont plusieurs légumes hors saison étaient exposés au Salon des dattes, a estimé que la baisse du niveau des eaux inquiète les agriculteurs, qui craignent, a-t-il soutenu, «le rétrécissement des superficies de leurs cultures» faute de ce liquide vital. La troisième édition du Salon international des dattes, ouverte samedi à l’Ecole nationale des sports olympiques de la ville de Biskra, sous le thème «Créer une richesse alternative», a été organisée par la Chambre algérienne du commerce et de l'industrie, la Chambre du commerce et de l’industrie (CCI-Ziban), en collaboration avec la Chambre de l'agriculture et la Chambre de l'artisanat et des métiers de la wilaya de Biskra.
R. L.