Tipasa / Elles ont été agréées : 11 pharmacies en zones montagneuses

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     
Projet -  Il y a eu 700 demandes d’agrément introduites depuis 2016.


C’est ce qu’a indiqué, hier lundi, le responsable de cette direction. Selon Toufik Amrani, une majeure partie de ces officines agréées se trouve dans des zones montagneuses reculées de l’ouest de la wilaya de Tipasa, à l’instar de Beni Milek, Sidi Semiane et Aghbal, et ce, en réponse aux doléances des habitants de ces régions, ayant longtemps accusé un manque en la matière.
Actuellement, la wilaya de Tipasa compte 226 pharmacies pour une population globale de 680 000 âmes, soit une officine pour 3000 habitants, contre une moyenne nationale estimée à une officine pour 5000 habitants, a fait savoir le même responsable, soulignant, par-là, que la wilaya n’accuse aucun déficit en la matière.
Il a, néanmoins, imputé la grande demande exprimée pour l’installation d’officines à Tipasa, à l’extension urbanistique croissante enregistrée dans la wilaya, suite à la réception de nombreux programmes de logements. Ajoutant que «cette importante demande nous a acculé à l’adoption d’un système spécial pour l’agrément de nouvelles pharmacies, en mettant à contribution le Conseil régional des pharmaciens et le Syndicat national des pharmaciens d’officines». Le même responsable a signalé, en outre, la décision prise du rejet de tout nouveau dossier de candidature pour l’agrément de pharmacie, pour cette année 2017, à cause de la saturation du secteur.
Outre les deux structures suscitées, l’ouverture d’une nouvelle officine se fait en collaboration avec les autorités locales, qui déterminent d’abord le lieu d’installation de celle-ci, avant l’agrément du dossier par une commission technique ad hoc, sur la base de critères fixes, représentés, entre autres, par l’ancienneté du diplôme du demandeur, son lieu de résidence, son état civil et l’ancienneté du dossier.
Par ailleurs, Toufik Amrani n’a pas manqué de signaler la grande demande exprimée pour l’ouverture d’officines au niveau de certains sites, à l’instar de la cite des 630 Logements promotionnels publics de Bou Ismaïl, soit 80 demandes, au moment où d’autres sites font l’objet d’une faible demande. S’exprimant au sujet du refus provisoire de demandes pour l’ouverture de nouvelles officines, pour cette année 2017, il l’a relié à une action programmée pour l’actualisation du fichier des pharmacies de la wilaya, qui s’attend prochainement à la réception de près de 14 000 nouveaux logements.
R. L./APS