Aïn Témouchent  : Le créneau de l’aquaculture

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     
Développement -  La ferme Aquasol est le premier projet spécialisé dans l’élevage de poissons visant à renforcer les capacités du secteur de la pêche et l’aquaculture.


Ce projet a encouragé d’autres investisseurs à opter pour ce créneau provoquant un effet d’entraînement comme en témoigne le nombre de projets similaires implantés au niveau de la wilaya, a expliqué le directeur local de la pêche, Sahnoune Boukabrine. L’investissement est entré en activité en 2013 à la faveur de la réalisation d’une ferme pour l’élevage des alevins dans la zone de Sbiaat, d’une capacité de production de 700 tonnes par an.
Cette quantité devraitt dépasser bientôt les 1 000 tonnes par an en terre ferme, selon les estimations, après la réalisation de nouvelles installations.
Il s’agit de la réalisation de six cages flottantes, non loin de Cap Figalo pour atteindre une production de 1 200 tonnes annuellement, selon le responsable. Par ailleurs, il est prévu la réception avant la fin de l’année en cours de trois grands projets dans l’élevage de poissons et des mollusques, a fait observer M. Boukabrine, signalant également trois autres projets d’investissement dont deux dédiés à l’élevage de poissons et un concernant la conchyliculture (huitres), qui sera réalisé dans la zone d’activité de Sbiaat. Ces projets d’investissements devront assurer une production de
1 200 tonnes de poissons par an, avec un taux moyen de 600 tonnes/an pour chaque projet et une production de 100 tonnes/an de mollusques.
Ils constitueront un plus pour le secteur, notamment en matière de capacités de production halieutique, consolidant ainsi la place de leader de la wilaya dans le marché du poisson au niveau national.
Dotée d’une superficie de 8 hectares, la zone d’activité de Sbiaat, dans la commune de M’Saïd, abrite des projets de production de poissons. Conçue spécialement pour accueillir des projets d’investissement dédiés à l’aquaculture en bassins de terre, cette zone dispose de 25 lotissements pouvant accueillir 27 projets d’investissement dans la même filière. Huit projets ont été déjà retenus et les décisions ont été attribuées à leurs bénéficiaires cette année. Il s’agit de concessions au profit des bénéficiaires ainsi que 7 autres projets dont les études techniques sont en cours d’élaboration, a révélé M. Boukabrine.
R. L./APS