Blida / AADL : Un quota supplémentaire de 10 000 unités

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     
Affectation -  Les autorités locales de Blida ont émis une proposition afin de bénéficier d’un quota supplémentaire de 10 000 unités location-vente AADL.


C’est ce qua’ indiqué, hier mercredi, un responsable de la wilaya. Lors d’une rencontre l’ayant réunie, mardi, avec le directeur général de l’Agence nationale de l’amélioration et du développement du logement (AADL), Saïd Rouba, le wali Mustapha Layadhi a émis une proposition d’affectation d’un quota supplémentaire de logements au profit de la wilaya de Blida, afin de lui permettre de couvrir la forte demande exprimée sur cette formule de logements en son sein, a-t-on indiqué de même source. Au cours de cette rencontre, à laquelle était présent le directeur régional de l’AADL, au même titre que les directeurs de la wilaya du logement et de l’aménagement du territoire, des ressources en eau, des travaux publics, de l’énergie et des technologies de l’information et de la communication, il a été, également, décidé, selon la même source, la mise au point d’un plan d’action pour le suivi des projets AADL en réalisation dans la wilaya.
En l’occurrence, il s’agit de 7 000 unités AADL en cours de concrétisation dans la région de Sidi Sarhane, et de 3 750 autres lancées en réalisation à haï Safsaf dans la commune de Meftah (à l’est de Blida). A signaler qu’un autre programme de 9 000 logements AADL est, également, attendu au lancement à haï Deriouche, dans la commune de Bouàrfa (daïra de Blida), au titre des quotas supplémentaires décidés par le ministère de tutelle, en début d’année, dans le cadre du renforcement du programme AADL de la wilaya.
Selon la même source, la wilaya verra prochainement le lancement d’un autre chantier de 6 000 unités AADL à Bouinane, et ce, dès la désignation de l’entreprise en charge du projet. Dans un souci de livraison de ces projets dans leurs délais, des instructions fermes ont été données en vue de l’accélération des chantiers de raccordement des logements aux réseaux divers (électricité, gaz, Aep...), parallèlement à l’aménagement de voies pour y accéder.
Durant la même rencontre, le wali de Blida a réitéré l’impératif de ne pas porter atteinte au foncier agricole et la prise des mesures nécessaires pour le préserver, menaçant tout contrevenant à cette instruction de poursuites judiciaires.
R.L./APS