Relance des travaux de réalisation

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     


El-Aouana : port de pêche et de plaisance l Les travaux de réalisation du port de pêche et de plaisance, dans la commune d'El-Aouana dans la wilaya de Jijel, à l'arrêt depuis plusieurs années, seront «incessamment» relancés, a indiqué jeudi la directrice de la pêche, Nadia Ramdane.
«Toutes les contraintes d’ordre financier notamment ayant entravé la réalisation de cet espace de pêche et de plaisance ont été levées» , a précisé à l'APS la même responsable détaillant que l’entreprise devant achever ce chantier a été déjà désignée et le chantier est en phase de parachèvement des procédures administratives.
Ce projet devant ouvrir de nouvelles perspectives de développement des secteurs de la pêche et du tourisme également devra être réceptionné «dans le courant de l’année 2018», a souligné la même responsable, affirmant que toutes les dispositions nécessaires ont été prévues pour permettre l’achèvement du restant des travaux «dans les délais impartis». Lancé en mai 2008 par le groupement Andrade Gutierrez et Zacope, pour un montant réévalué de 5,16 milliards de dinars et un délai de 38 mois, ce projet devra permettre «d' alléger la pression exercée actuellement sur les ports de Boudis et Ziama Mansourah», a considéré la
même responsable indiquant que les lots de réalisation des réseaux d’alimentation en eau potable (AEP) et d'assainissement ont été achevés.
Cette infrastructure portuaire, située à une vingtaine de km à l’ouest du chef-lieu de wilaya, aura une capacité d’accueil de 70 embarcations de pêche (5 chalutiers, 15 sardiniers et 50 petits métiers) et 140 unités de plaisance (5 voiliers et 135 plaisanciers), selon la fiche technique du projet. Le port permettra, à terme, d’atteindre le double objectif de développer la pêche et de promouvoir le secteur touristique, avec la perspective de création de nombreux emplois, a-t-on noté.
Le port d’El-Aouana sera également doté de plusieurs structures et commodités destinées à en faire un «centre de vie» dédié aux activités économiques et touristiques dans cette région, a-t-on conclu.
R. L./APS