Ces plans d’eau dangereux

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     
Constantine -  Quatorze (14) cas de décès dans des retenues collinaires, réserves d’eau et lacs entre autres ont été enregistrés à Constantine depuis 2012, on tindiqué les organisateurs d’une campagne de sensibilisation sur les dangers de la baignade dans les plans d’eau, lancée à l’initiative des services de la Protection civile.
Deux (2) noyades ont été recensées à Constantine, depuis le début de l’actuelle saison estivale dans les réserves d’eau de la localité Béni Yaâgoub (commune de Ben Badis) et à Senoussi dans la commune d'Ain Abid. La majorité des victimes sont des enfants et les autres cas de noyades ont été enregistrés dans les plans d’eau des localités d'Oued Nemcha, de Mihoubi et d'Ouled Khengui dans les communes de Béni Hamidene, Zighoud Youcef et à El Khroub, dans la commune d’Ain Smara. Lancée en collaboration avec les services de sécurité, cette campagne de sensibilisation, ciblant les plus jeunes notamment, a été marquée par l’organisation, au niveau du lac 13e km, d’un exercice de simulation d’une opération de sauvetage d’une victime noyée dans une retenue collinaire.
Sous l’œil curieux et l'oreille attentive des touts petits, les plongeurs-pompiers ont secouru la victime et ont détaillé aux présents les risques liés à la baignade dans des plans d'eau tels que les retenues collinaires, les barrages ou encore les réserves d'eau.
Les organisateurs se sont par la suite dirigés vers le jet d’eau de la cité Zouaghi, où des dizaines d’enfants, parfois même accompagnés par leurs parents ''piquent une tête'', insoucieux du danger qui les guette.
R. L./APS