Tissemsilt : Koudia Rosfa : Plus qu'un barrage, une halte touristique

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     


Des démarches de promotion et de valorisation du barrage de Koudia Rosfa, relevant de la commune de Béni Chaïb, sont entreprises actuellement pour faire de cet ouvrage hydraulique un attrait touristique dans la wilaya de Tissemsilt. Dans ce cadre, la direction locale du tourisme et de l’artisanat œuvre à créer un espace touristique à proximité de ce barrage qui permettra de drainer les visiteurs de l’intérieur et hors la wilaya, signale-t-on.
Il est prévu la création durant le quinquennat (2015-2019) plusieurs infrastructures dont une aire de repos pour les familles, des espaces de jeux pour enfants, une zone de pêche, un stade sportif de proximité, outre une cafétéria, un restaurant et des espaces de commercialisation de produits d’artisanat.
La même direction a proposé la réalisation d’une piste pour l’écotourisme dans la zone humide du barrage de Koudia Rosfa qui permet d’organiser des randonnées et des sorties pédagogiques et scientifiques vers la même zone au profit des élèves, des étudiants et chercheurs universitaires.
Pour sa part, la station locale de la pêche et des ressources halieutiques a programmé avant la fin de l’année en cours une opération d’ensemencement de variétés de poissons dans le barrage. L’objectif étant d’encourager la pêche de plaisance chez les jeunes, a précisé le chef de la station Ahmed Zehhaf.
La conservation des forêts a concrétisé plusieurs projets à proximité de cet ouvrage permettant sa promotion et sa valorisation dans le domaine du tourisme et de l’environnement.
Une surface de 500 ha a été plantée de diverses espèces d’arbres forestiers, une piste a été ouverte sur une distance de 3,5 km et des lâchers de canards au col vert ont été effectués à deux reprises. Ce barrage, situé au centre d’une zone montagneuse dense, recèle des variétés différentes de plants et d’arbres à l’instar du pin d’Alep, le chêne-liège, l’eucalyptus outre des variétés d’oiseaux migrateurs dont le canard à col vert, la poule de mer et le flamant rose.
R. L./APS