Médéa : Déploiement d’importants moyens contre les incendies

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     
Lutte -  Toutes les équipes d’intervention de la Protection civile de Médéa ont été déployées suite à la recrudescence du foyer d’incendie du massif de Sidi-Ali dont les flammes ont atteint hier après-midi, la lisière des quartiers El-Koutab et Kouala, dans la périphérie immédiate de la ville de Médéa.


Cette information a été communiquée hier par un responsable de la Protection civile. Tout le personnel des unités d’intervention de Médéa et d’Ouzera est actuellement sur le terrain afin de lutter contre l’avancée des flammes et éviter leur propagation aux zones d’habitations, dans les quartiers susmentionnés, a indiqué la même source, précisant que plusieurs équipes motorisées et pédestres sont intervenues pour circonscrire les foyers d’incendies qui se sont déclarés vers 13h à la périphérie de la ville de Médéa.
Des renforts affectés au niveau de la gare intermodale de Médéa et de deux stations d’essence cernées par les flammes ont réussi, après d’intenses efforts, à sécuriser ces structures, a-t-on ajouté, précisant que l’une des voies d’accès au centre-ville de Médéa a été provisoirement fermée à la circulation automobile en raison des incendies.
Un dispositif de surveillance est maintenu sur place afin de prévenir toute reprise de l’incendie, dont la fumée enveloppe une partie de la ville de Médéa, a-t-on constaté. La situation reste également très difficile au niveau du massif de Sidi-Ali où des dizaines d’hommes tentent, depuis mardi, de maîtriser cet incendie qui a déjà ravagé plusieurs hectares de couvert végétal et s’est étendu, en raison des fortes chaleurs, à la partie nord de la ville de Médéa, distante de quelques kilomètres, a indiqué à l’APS le lieutenant Karim Benfahsi. La Protection civile fait état, en outre, de la destruction de plus de 48 hectares de plantation sylvicole lors de l’incendie qui s’était déclaré mardi à Bouaichoune, ouest de Médéa, et maîtrisé dans la journée d’hier.
uatre autres foyers d’incendie, localisés à Gouia, dans la commune de Zoubiria, Ouled-Brahim, Baâta, Guelb-El-Kbir, sont toujours en cours, selon la Protection civile. Plus de 152 hectares de couvert végétal ont été réduits en cendre, lors de deux incendies de forêt distincts, survenus, la journée de lundi, à Bouchrahil et Ouled Brahim, à l’est de Médéa, maîtrisés après d’intenses efforts et le déploiement d’importants moyens de lutte contre les incendies de forêt.
Les pertes les plus importantes ont été enregistrées à Rouakech, dans la commune de Bouchrahil, à 56 km à l’est de Médéa, ou 150 hectares de plantations sylvicoles et de maquis sont partis en fumée, suite à un violent incendie qui s’est déclaré, lundi, en début d’après midi, dans cette région boisée à l’accès très difficile. L’incendie a été maîtrisé après 27 heures d’efforts et la mobilisation des unités d’intervention de la Protection civile d’El-Omaria, de Beni Slimane, ainsi qu’une partie de la colonne mobile de lutte contre les feux de forêt, a-t-on ajouté.
Deux autres hectares de couvert végétal ont été détruits, lors d’un second incendie, survenu, mardi, au lieu dit El-Mouared, dans la commune d’Ouled Brahim, à 24 km à l’est de Médéa, qui a pu être circonscrit, selon la même source, après quatre heures d’intervention.
L’on apprend, d’autre part, que le massif de Sidi-Ali est toujours en proie aux flammes, malgré les multiples tentatives entreprises, depuis mardi, après-midi, pour circonscrire cet incendie qui menaçait de s’étendre à une zone habitée.
R. L./APS