Tizi-Ouzou : Le rendez-vous de l’artisanat

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     

06Qualité n Quelque 129 artisans représentant 25  wilayas du pays ont pris part, hier dimanche, à la 9e édition du salon national  de l’artisanat, abrité jusqu’au 19 courant par le square Muhend Oulhadj.

Dans son allocution d’ouverture du salon, le wali de Tizi-Ouzou,  Bouderbali Mohamed, a invité les artisans participants à profiter davantage des formations qui leur sont destinées, notamment en matière de design et d’emballage de leurs produits, en vue d’en relever la qualité de la  présentation. Il a estimé que l’emballage relève de 50% le niveau de compétitivité de leurs produits, au double plan interne et externe. M. Bouderbala a aussi appelé les artisans exposants à œuvrer en vue de léguer leur savoir faire aux jeunes générations, dans un objectif de  préservation de ce patrimoine ancestral, a-t-il observé.
Le secteur de l'artisanat de Tizi-Ouzou englobe près
de 12 000 artisans immatriculés, ayant contribué, dans leur totalité, à la génération de  31 000 postes d’emploi, à travers la wilaya.
A son tour, Ben Atallah Redouane, représentant du ministère de tutelle et  responsable central de l’artisanat traditionnel et de l’artisanat d’art, a souligné, à l’occasion, un développement qualitatif constaté dans les produis artisanaux exposés au niveau du salon de l'artisanat 2017, estimant  que cet effort de qualité va certainement contribuer à la diversification des revenus de l’économie nationale. Le responsable a également fait part de la détermination de sa tutelle à  aller vers la création de cluster (groupements d’intérêts) à Tizi-Ouzou afin de régler les problèmes d’approvisionnement des artisans en matières  premières, parallèlement, a-t-il dit, à l’étude de leur proposition  d’annulation des taxes douanières sur leur importation (matières  premières).
M. Ben Atallah a, par ailleurs, abordé, dans son intervention, les trois axes du programme national d’accompagnement des artisans, relatifs à la programmation d’ateliers de formation en matière de gestion d’entreprises, de marketing, de design, de commercialisation et d’exportation, l’exploitation des avantages offerts par les dispositifs publics de soutien à l’activité productrice et la participation aux différentes manifestations publiques du domaine, tenues tout au long de l’année.  
R.L./APS