Constantine / ONAAPH : Prise en charge de milliers de handicapés moteurs

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     

06Bilan n L’antenne l’Office national d’appareillage et d’accessoires pour personnes handicapées (ONAAPH) a pris en charge 43.500 handicapés moteurs issus de cinq wilayas de l’Est du pays en 2016.

C’est ce qu’a indiqué hier mardi  à l’APS le  directeur de cet organisme , Mohamed Tahar Benkenida. Il s’agit des appareillages orthopédiques et des aides techniques à la marche dont des prothèses, des corsés, des orthèses, des fauteuils roulants, des motocycles, des bandages et ceintures dorsale et abdominale, des corsets, des cannes et des chaussures orthopédiques ainsi que d’autres produits comme les poches pour personnes stomisées, a précisé ce responsable.
Affirmant que toute personne handicapée ayant une carte d'handicap et souffrant d'un taux d'invalidité a le droit de bénéficier d'un appareillage orthopédique disponible à l'Onaaph, le même responsable a détaillé que l’antenne local prend en charge les handicapés moteurs des wilayas de Jijel, de Skikda, de Mila, d’Oum El Bouaghi et de Constantine.
 Il a ajouté que la Caisse nationale des assurances sociales (CNAS) rembourse à 100 % les assurés sociaux à mobilité réduite pour l’acquisition d’appareillages et d’aides techniques à la marche fabriqués par cet office, dans le cadre d’une convention signée entre ces deux structures depuis 2012, soulignant que les non assurés bénéficient de ces appareillages gratuitement de la part du ministère de la Solidarité nationale, de la famille et de la condition de la femme, par le biais de la direction de l’action sociale (Das).D’autres conventions relatives à la prise en charge des appareillages orthopédiques ont été également signées depuis la même date avec la caisse nationale militaire de sécurité sociale (CNMSS), la caisse nationale de sécurité sociale des non-salariés (Casnos) et la direction générale de la Sûreté nationale, a ajouté M. Benkenida soutenant que ces conventions visent aussi l’allégement des contraintes administratives, notamment le délai du renouvellement des appareillages, des procédures d’obtention de la prise en charge ainsi que le contrôle de la Cnas. Evoquant les matériaux utilisés dans la fabrication de l’ensemble d’appareillages, M. Benkenida a souligné que la matière première est importée précisant que les principaux partenaires sont notamment la France et l’Allemagne affirmant que la nouvelle stratégie de cet office est d'offrir aux handicapés un maximum de confort et un appareillage conforme aux normes internationales.
Ainsi, a-t-il détaillé, l'acier a été remplacé par la fibre de carbone, une nouvelle matière plus solide et plus légère pour la confection surtout des orthèses et des prothèses des membres supérieurs et inférieurs. La réalisation des fauteuils roulants, selon la même source, se fait à l’échelle locale à travers les ateliers de fabrication de cet office qui assure également les réparations de tous ses produits, a-t-on noté  faisant savoir que 20 médecins généralistes et 10 techniciens en fabrication de ces appareillages ont été formés pendant ces deux dernières années (2015-2016) pour assurer une bonne prestation dans le domaine de l’audioprothèse et offrir un service de qualité.
r.n./aps