Skikda / Après le séisme qui a secoué la commune : Panique à Aïn Bouziane

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     

La population de la commune d’Ain Bouziane (sud-est de Skikda) a vécu des moments de panique à la suite de la secousse tellurique de magnitude 4,6 degrés sur l’échelle ouverte de Richter qui a frappé la région dimanche vers 02h46, a appris l’APS auprès des habitants.

Effrayés par la puissance singulière de la secousse, les gens craignant d’éventuels effondrement sont descendus dans la rue, ont assuré beaucoup d’entre eux.
La plupart des habitants n’ont pu retrouver le sommeil surtout après la réplique de 2,9 degrés de magnitude, enregistrée vers 05h40 qui a de nouveau amené les citoyens à quitter leurs maisons, a affirmé Youcef Mehri 49 ans.
Septuagénaire, Hadj Toufik éveillé au moment du séisme souligne que son épouse s’était réveillée en criant en relevant que ce tremblement ressemble à celui qui avait frappé durant les années 1980 la ville de Constantine où il vivait alors.
La nuit fut très difficile pour les habitants de la commune particulièrement ceux résidant dans les immeubles à plusieurs étages, a indiqué de son côté Fayçal Amrouche, chef de daïra de Sidi Mezghiche et chargé de gérer les affaires de cette commune après la dissolution de son APC depuis plus d’une année. Des fissures dans les murs de trois habitations du village de Bouzitoune, distant de 3 km de l’épicentre du séisme et une commission technique y a été dépêchée pour évaluer les dégâts, a assuré le même responsable qui a indiqué que tous les moyens humains et matériels de la commune ont été mobilisés pour palier à tout imprévu.       
La secousse a été également ressentie par les habitants de plusieurs communes de la wilaya dont El Harrouch, Ramdhane Djamel, El Hadaïk, Salah Bouchaour, Skikda, Filfila, Hamadi Krouma ainsi que de certaines communes de la wilaya de Constantine dont Zighoud Youcef, Didouche Mourad, Béni Hamidane et Hamma Bouziane.