Une station d'épuration avec les Allemands

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     

Constantine l Le projet de réalisation d’une micro-station d'épuration des eaux usées à des fins pédagogiques sera prochainement concrétisé dans le cadre d’un partenariat entre l’institut de gestion des techniques urbaines (IGTU) de l’université Constantine 3 et l’agence de coopération internationale allemande de développement (GIZ), a indiqué hier  dimanche  un responsable  lors d’un atelier de travail scientifique regroupant les deux parties.

Inscrit dans le cadre de la convention de partenariat sur l’environnement et le recyclage des déchets ménagers, signée en février dernier entre ces deux partenaires, le projet de cette station d’épuration  sera lancé dés le parachèvement des procédures techniques a indiqué le chargé de communication auprès de cette université, Nasreddine Bouziane, soulignant que cette station sera dotée de tous les équipements nécessaires  dans l’opération de  filtrage et recyclage des eaux usées. Il a ajouté, à ce propos, que ce projet permettra aux étudiants de l’institut de gestion des techniques urbaines notamment ceux en génie des procédés d’avoir un terrain d’application qui dispose des outils nécessaires pour consolider les connaissances théoriques et lancer des recherches en matière de traitement des eaux.
Au cours des travaux de cet atelier scientifique le recteur de l’université Constantine 3, Ahmed Bouras, soulignant l’importance de l’imprégnation des connaissances et de l’expérience acquise par la GIZ dans la gestion des déchets, a indiqué que ce projet offrira à l’université une opportunité de promouvoir le domaine du recyclage des déchets, qui représente, a-t-il soutenu, "une matière première et une ressource économique importante". De son côté le directeur général de la recherche scientifique et du développement technologique au ministère de l'Enseignement supérieur et de  la Recherche scientifique, Abdelhafid Aourag .