Sétif / Pêche et pisciculture : La production halieutique en débat

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     

06Vision  n Les participants aux travaux d'un atelier régional sur l’organisation de la commercialisation des produits de la pêche et de la pisciculture ont insisté l'impérative qualification des intervenants et la modernisation du secteur pour développer la qualité et le volume de la production.

Le directeur de l’Institut technologique de la pêche et de la pisciculture de Collo (Skikda), Noureddine Remita, a relevé l’importance de la formation des opérateurs de la filière pour fournir au consommateur un produit "sain et de qualité".
La formation et l’utilisation d’équipements modernes "sont nécessaires dans toute la chaîne de transformation et de traitement des produits de la pêche et de la pisciculture qui exigent des soins particuliers du fait de leur caractère périssable", a insisté l'intervenant, assurant que la formation spécialisée des pêcheurs les habilite à respecter le processus naturel de reproduction des poissons, les règles environnementaux et la réglementation relative aux équipements de pêche.
Initiée conjointement par la chambre commune inter wilayas de la pêche et de la pisciculture de Sétif, la chambre du commerce et de l’industrie CCI-El-Hidhab, la CRMA et la chambre de la pêche et de la pisciculture de la wilaya d’Ouargla, la rencontre a abordé les questions liées à l’investissement dans la pisciculture, l’assurance, les critères sanitaires de commercialisation des produits de la pêche, l’organisation du marché ainsi que le rôle des banques et des médias pour le développement de la filière.
L'objectif de la rencontre est de discuter de la situation du secteur et des questions d’organisation du marché du poisson dans la région de Sétif, Batna, Bordj Bou Arreridj, M’sila et Mila, a souligné Ahmed Bendjedou, directeur de la chambre commune inter-wilayas de la pêche et de la pisciculture de Sétif. De son côté le directeur de la pêche et de la pisciculture de Sétif, Djamel Taberkoukt, a révélé que la production de la pêche, à l’échelle nationale, a atteint 100 000 tonnes, alors que la production de la pêche continentale de la région de Sétif, Bordj Bou Arreridj, M’sila et Batna a avoisiné en 2016 244 tonnes, rappelant que l’objectif est d’atteindre, à l’horizon 2020, les 200 000 tonnes à l’échelle nationale, s’agissant des produits de la pêche et la pisciculture.
Deux conventions ont été signées en marge de l’atelier par la chambre commune inter wilayas de la pêche et de la pisciculture de Sétif avec la CRMA et l’Institut technologique de la pêche et de la pisciculture de Collo.
Des attestations ont été remises à 15 cuisiniers ayant suivi une formation sur les plats aux poissons d’eau douce organisée au CFPA El-Hidhab, ainsi qu’à 24 autres jeunes ayant reçu une formation sur l’élevage des poissons d’aquarium
R.L./APS