en bref…

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     

Nigeria - Attaque l Des combattants du groupe jihadiste Boko Haram ont tué au moins quatre soldats dans une embuscade contre l'armée nigériane, et incendié une base militaire dans le nord-est du Nigeria jeudi, selon des sources militaires.

Selon ces sources, les assaillants "appartiennent à la faction de Barnaoui". Abou Mosab Al Barnaoui a été adoubé en août dernier par le groupe Etat islamique (EI) - à qui Boko Haram a prêté allégeance - pour remplacer Abubakar Shekau, à la tête du mouvement depuis 2009. Par ailleurs, des assaillants soupçonnés d'appartenir à la faction de Barnaoui ont également attaqué jeudi une base militaire dans le village de Wajirko, à 150 kilomètres de Maiduguri, capitale de l'Etat du Borno, obligeant les soldats à battre en retraite après de lourds combats.         

Afrique du Sud - Manifestation l Plusieurs milliers de Sud-Africains  sont descendus vendredi dans les rues des principales villes du pays pour  réclamer le départ de Jacob Zuma qui a irrité une partie de la population en  remaniant la semaine dernière son gouvernement pour nommer des fidèles. Environ 10.000 partisans de l'Alliance démocratique (DA), le principal parti d'opposition, se sont réunis dans le centre-ville de Johannesburg, emmenés par leur leader Mmusi Maimane. Fait rare en Afrique du Sud, quelques centaines d'habitants - principalement Blancs - vivant dans les quartiers les plus huppés du nord de Johannesburg ont également manifesté aux carrefours des principales artères de la capitale économique sud-africaine en brandissant des panneaux "Zuma doit partir".    

Espagne - ETA l L'organisation séparatiste basque armée ETA "n'obtiendra rien" du gouvernement espagnol en échange de son désarmement prévu  samedi, a déclaré hier  le porte-parole du gouvernement conservateur.  L'ETA, pour Euskadi Ta Askatasuna ("Pays basque et liberté" en basque), a indiqué jeudi soir dans une lettre diffusée par la chaîne britannique BBC que le "jour du désarmement" aurait lieu samedi, confirmant l'annonce du militant  écologiste basque français Txetx Etcheverry et du gouvernement régional basque espagnol. Selon des sources proches du "désarmement", cela devrait consister en une remise à la justice française d'informations sur la géolocalisation des caches  d'armes.  

Gambie - Législatives l Le principal parti d'opposition à  l'ex-président gambien Yahya Jammeh a remporté la majorité absolue aux  élections législatives de jeudi, premier scrutin depuis le départ en exil de M. Jammeh, a annoncé vendredi la Commission électorale (IEC). Le Parti démocratique unifié (UDP) a remporté 31 des 53 sièges à pourvoir lors de ce scrutin. Le parti de M. Jammeh, l'Alliance patriotique pour la réorientation et la  construction (APRC), qui détenait une majorité écrasante dans l'Assemblée  sortante et avait présenté des candidats dans 29 circonscriptions, ne conserve  que 5 sièges. Cinq des 58 députés doivent encore être désignés par le chef de l'Etat Adama Barrow, candidat d'une large coalition à l'élection présidentielle du 1er décembre face à Yahya Jammeh.