Crise n La crise catalane se déplace jeudi à Madrid où des dirigeants sécessionnistes doivent être entendus par des juges qui pourraient les inculper pour sédition tandis que leur chef Carles Puigdemont dénonce depuis Bruxelles un «procès politique».

Réaction -  L'Union européenne (UE) doit œuvrer pour la résolution du conflit du Sahara occidental conformément au droit international au lieu de se lancer dans une politique de «fuite en avant».

Situation -  Le Liban est au bord de la crise face à l'afflux de réfugiés syriens, a déclaré lundi le président Michel Aoun.

Commémoration -   Les autorités marocaines ont interdit l'organisation de manifestations dans les rues d'Al-Hoceima (nord du Maroc), à l'occasion du premier anniversaire du mouvement de contestation «Hirak» dans la région du Rif.

Rencontre - La RASD a reçu une invitation de la part du bureau du Président de l'UA à l'instar de tous les pays membres, a indiqué samedi un communiqué du ministère sahraoui de l'Information.

Offensive -  L'Irak a lancé ce jeudi l'assaut sur le dernier bastion du groupe Etat islamique (EI) sur son territoire près de la frontière avec la Syrie, pays où les djihadistes sont également acculés face aux troupes du régime de Damas et une force arabo-kurde soutenue par Washington.

Troubles -  Les Kényans ont commencé à voter aujourd’hui pour élire leur président, le sortant Uhuru Kenyatta étant assuré d'être réélu face au boycottage de l'opposition qui entame la crédibilité de ce nouveau scrutin.

Position -  La Russie a opposé hier son veto à un projet de résolution présenté par les Etats-Unis au Conseil de sécurité des Nations unies visant à prolonger d'un an une enquête sur l'utilisation d'armes chimiques en Syrie.

Refus -  Le Gabon ne donnera suite «à aucune demande d'enquête internationale» sur les violences post-électorales d'août et septembre 2016 autre que celle lancée par la CPI.

Troubles -  Face à une opposition qui ne faiblit pas et qui a appelé à trois nouvelles journées de manifestation contre le pouvoir, le gouvernement suspend la conférence de la Francophonie.

Tensions -  C’est ce qu’a déploré dimanche à Doha le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson.

Offensive -  La bataille engagée il y a cinq mois contre les jihadistes affiliés au groupe Etat islamique qui avaient pris le contrôle de quartiers entiers de Marawi est terminée, a affirmé ce lundi le gouvernement philippin.

Avenir -  Le président américain Donald Trump a prédit hier l'ouverture d'une ère de transition vers la paix en Syrie, avec l'implication diplomatique des Etats-Unis, la reprise de la ville de Raqa, annonçant selon lui, «la fin du califat de l'Etat islamique».  

Crise -  L'Espagne a pris des mesures draconiennes pour empêcher la Catalogne de faire sécession, préparant la destitution du gouvernement de Carles Puigdemont qui a dénoncé la «pire attaque» contre sa région depuis la dictature de Franco.



Carnage - Près de 60 personnes ont été tuées hier dans deux attentats contre des mosquées en Afghanistan, l'une chiite à Kaboul, l'autre sunnite dans le Centre, clôturant une semaine particulièrement meurtrière à travers le pays.



Violences - Au moins 35 policiers et soldats égyptiens ont été tués hier dans des affrontements avec des éléments islamistes dans le désert occidental, au sud-ouest du Caire, selon des sources sécuritaire et médicale.

Sortie - Le nouvel envoyé spécial de l'ONU pour le Sahara occidental, Horst Koehler, a entamé hier une visite de deux jours dans les camps de réfugiés sahraouis dans le cadre de sa première visite dans la région en vue de relancer les négociations entre le Front Polisario et le Maroc pour le règlement du conflit qui dure depuis plus de 40 ans.

Victoire - L'armée irakienne a repris en 48 heures quasiment toutes les zones dont les combattants kurdes s'étaient emparées progressivement depuis 2003, notamment dans la province pétrolière de Kirkouk.



Protestation -  Des milliers de Catalans sont descendus dans la rue, hier à Barcelone, contre la mise en détention de deux importants responsables indépendantistes inculpés de sédition, alors que la crise entre Madrid et les séparatistes est de plus en plus aigüe.

Violences - Deux attaques longues de plusieurs heures ont fait 71 morts et 170 blessés hier en Afghanistan, dans une région troublée à la frontière pakistanaise, des opérations présentées par les talibans comme une riposte à de récents raids américains.