Réaction - Le gouvernement togolais dénonce un «coup d'Etat» de la rue, par la voix de son ministre de l'Information, Guy Lorenzo

Exigences n Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté hier à Conakry, à l'appel de l'opposition, pour exiger l'organisation d'élections locales qui n'ont plus lieu depuis 12 ans.

Drame -  Trois ans après être tombée aux mains des rebelles houthis du Yémen, Sanaâ offre, à première vue, l'aspect d'une ville normale. Mais la capitale et le reste du pays vivent une catastrophe humanitaire sans précédent, alimentée par une guerre sans fin.

Analyse -  L'incertitude est totale sur ses futurs partenaires  au gouvernement et sur l’avenir de l'Allemagne.

Déclarations -  Quelques heures avant l'ouverture de l'Assemblée générale de l'ONU, la dirigeante birmane Aung San Suu Kyi s'est dite «prête» à organiser le retour des plus de 410 000 Rohingyas réfugiés au Bangladesh, mais sans apporter de solution concrète à ce que l'ONU dénonce comme une épuration ethnique.

Mais la dictature militaire instaurée en 1962 avait joué la carte de la haine antimusulmane, et la loi birmane sur la nationalité de 1982 avait laissé les Rohingyas apatrides. Diplomatiquement, Aung San Suu Kyi marque ses distances avec le chef de l'armée, le général Min Aung Hlaing

Amnesty International a regretté qu’Aung San Suu Kyi n'ait pas condamné explicitement le rôle de l'armée estimant que l'ex-icône de la démocratie pratiquait la «politique de l'autruche». «Il existe des preuves écrasantes que les forces de sécurité sont engagées dans une campagne de nettoyage ethnique»

Rapprochement. Le président palestinien s'est entretenu hier avec le chef du Hamas, leur première conversation depuis près d'un an, au lendemain d'un geste d'assouplissement du mouvement islamiste à l'égard du Fatah, le parti de Mahmoud Abbas au pouvoir en Cisjordanie occupée.

Division -  Le Kenya sera-t-il en mesure d'organiser une nouvelle élection présidentielle dans un mois ? Les experts en doutent, alarmés par les querelles et la confusion qui ralentissent le lancement du nouveau processus électoral.

Solidarité -  Portant des banderoles avec le slogan «C'est à nous de décider», des milliers de personnes ont manifesté samedi au Pays basque espagnol leur soutien au référendum que comptent organiser les indépendantistes en Catalogne.

Enquête -  La police britannique poursuit sa recherche de suspects aujourd’hui, au lendemain de l'attaque terroriste revendiquée par l'Etat islamique qui a fait 29 blessés dans une station du métro de Londres.

Mesures -  Le gouvernement espagnol a encore renforcé vendredi le contrôle des dépenses de la Catalogne, pour éviter qu'un seul euro ne finance le référendum d'autodétermination que les dirigeants catalans veulent organiser malgré son interdiction.

Tensions -  Mutineries, évasions de prisonniers, attaques de postes  de police et de gendarmerie se multiplient depuis le début de l'année : instabilité croissante ou «dernier soubresaut» des crises passées?

Bras de fer -  Les séparatistes catalans lancent aujourd’hui leur campagne pour le référendum interdit du 1er octobre, défiant Madrid et le parquet général d'Espagne qui a menacé la veille les maires de Catalogne de poursuites s'ils y participaient.

Justice -  Affaibli par les confessions explosives d'un ancien membre de sa garde rapprochée, l'ex-président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva sera interrogé pour la deuxième fois aujourd’hui par le juge anti-corruption Sergio Moro.

Pourparlers -  Après des mois de silence au Venezuela, rythmés par les éclats de la rue et le décompte des morts durant la vague de manifestations contre le président Nicolas Maduro, le gouvernement et l'opposition ont annoncé hier une timide reprise du dialogue.

Réactions -  L'ONU, qui a dénoncé un «nettoyage ethnique», va réunir demain, mercredi, son Conseil de sécurité pour discuter de la crise des Rohingyas, dont plus de 300 000 se sont réfugiés au Bangladesh depuis fin août pour fuir les violences en Birmanie.

Bras-de-fer -  Emmanuel Macron affronte ce mardi son premier test social avec une grande journée de grèves et de manifestations contre l'assouplissement du code du travail, une réforme sur laquelle il n'entend rien céder.

Manifestation -  Les séparatistes catalans devaient défiler massivement ce lundi à Barcelone pour leur "fête nationale", à trois semaines d'un référendum d'autodétermination interdit par les institutions espagnoles qui a plongé le pays dans une grave crise politique.

Scrutin - La Norvège se rendait aux urnes ce lundi pour un "thriller électoral" qui déterminera qui de l'équipe de droite sortante ou de la gauche gouvernera "le pays le plus heureux au monde" ces quatre prochaines années.