Division -  Le Kenya sera-t-il en mesure d'organiser une nouvelle élection présidentielle dans un mois ? Les experts en doutent, alarmés par les querelles et la confusion qui ralentissent le lancement du nouveau processus électoral.

Solidarité -  Portant des banderoles avec le slogan «C'est à nous de décider», des milliers de personnes ont manifesté samedi au Pays basque espagnol leur soutien au référendum que comptent organiser les indépendantistes en Catalogne.

Enquête -  La police britannique poursuit sa recherche de suspects aujourd’hui, au lendemain de l'attaque terroriste revendiquée par l'Etat islamique qui a fait 29 blessés dans une station du métro de Londres.

Mesures -  Le gouvernement espagnol a encore renforcé vendredi le contrôle des dépenses de la Catalogne, pour éviter qu'un seul euro ne finance le référendum d'autodétermination que les dirigeants catalans veulent organiser malgré son interdiction.

Tensions -  Mutineries, évasions de prisonniers, attaques de postes  de police et de gendarmerie se multiplient depuis le début de l'année : instabilité croissante ou «dernier soubresaut» des crises passées?

Bras de fer -  Les séparatistes catalans lancent aujourd’hui leur campagne pour le référendum interdit du 1er octobre, défiant Madrid et le parquet général d'Espagne qui a menacé la veille les maires de Catalogne de poursuites s'ils y participaient.

Justice -  Affaibli par les confessions explosives d'un ancien membre de sa garde rapprochée, l'ex-président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva sera interrogé pour la deuxième fois aujourd’hui par le juge anti-corruption Sergio Moro.

Pourparlers -  Après des mois de silence au Venezuela, rythmés par les éclats de la rue et le décompte des morts durant la vague de manifestations contre le président Nicolas Maduro, le gouvernement et l'opposition ont annoncé hier une timide reprise du dialogue.

Réactions -  L'ONU, qui a dénoncé un «nettoyage ethnique», va réunir demain, mercredi, son Conseil de sécurité pour discuter de la crise des Rohingyas, dont plus de 300 000 se sont réfugiés au Bangladesh depuis fin août pour fuir les violences en Birmanie.

Bras-de-fer -  Emmanuel Macron affronte ce mardi son premier test social avec une grande journée de grèves et de manifestations contre l'assouplissement du code du travail, une réforme sur laquelle il n'entend rien céder.

Manifestation -  Les séparatistes catalans devaient défiler massivement ce lundi à Barcelone pour leur "fête nationale", à trois semaines d'un référendum d'autodétermination interdit par les institutions espagnoles qui a plongé le pays dans une grave crise politique.

Scrutin - La Norvège se rendait aux urnes ce lundi pour un "thriller électoral" qui déterminera qui de l'équipe de droite sortante ou de la gauche gouvernera "le pays le plus heureux au monde" ces quatre prochaines années.

Témoignages. Les soldats birmans ont barré l'accès à la mosquée, des hommes sont arrivés armés de machettes et de bidons d'essence et c'est là, selon des témoignages de Rohingyas, que les tueries ont commencé.

Dialogue - L'Arabie saoudite a annoncé ce samedi que le Qatar était prêt au dialogue pour résoudre la dispute qui l'oppose depuis trois mois à quatre pays arabes.




Crise - C'est un bras de fer de plus entre la Russie et les Occidentaux, Etats-Unis en tête: Vladimir Poutine s'est imposé ces derniers jours comme l'un des plus farouches opposants à de nouvelles sanctions contre les ambitions nucléaires de la Corée du Nord.

Crise -  Le gouvernement espagnol va tenter de bloquer par tous les moyens dès aujourd’hui le référendum d'autodétermination que les séparatistes ont convoqué en Catalogne pour le 1er octobre, aggravant une des plus graves crises politiques des 40 dernières années en Espagne.

Manifestation -  Une marée humaine de partisans de l'opposition a déferlé hier à Lomé et dans dix villes du Togo pour réclamer une alternance politique, dans un pays dirigé depuis 2005 par le président Faure Gnassingbé.

Réactions -  Le leader de l'opposition kényane, Raila Odinga, a lancé, hier, les hostilités autour de la date de la nouvelle élection présidentielle, fixée au 17 octobre, après l'invalidation du scrutin d'août, en posant certaines conditions à sa participation.

Drame -  Des dizaines d'enfants afghans destinés à être enrôlés à leur insu dans les rangs des talibans ont été sauvés in extremis par la police cet été, illustrant les méfaits indirects d'une pauvreté qui s'étend en Afghanistan.

Scrutin -  Les Kényans se rendront à nouveau aux urnes le 17 octobre prochain pour choisir leur président, entre le sortant Uhuru Kenyatta et l'opposant Raila Odinga.