Industrie militaire : Le nouveau challenge pour l’ANP !

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     
13 000 véhicules Mercedes-Benz produits en Algérie


Résultats - Près de 13 000 véhicules, tous types confondus, ont été produits en Algérie jusqu'à maintenant par les sociétés de fabrication de véhicules de marque Mercedes-Benz relevant du ministère de la Défense nationale (MDN)…
,

C’est ce qu’indiquait récemment le Directeur du Conseil d’administration de la Société algérienne pour la fabrication de véhicules de marque Mercedes-Benz (SAFAV-MB) de Tiaret, le général Smaïl Krikrou. Ainsi, la société SAFAV-MB a fabriqué 6 000 véhicules utilitaires et 3 800 véhicules tout-terrain (4x4), tandis que la Société algérienne pour la production de poids lourds Mercedes-Benz (SAPPL-MB) de Rouiba a fabriqué 3 000 camions et 100 bus, a précisé M. Krikrou lors de la cérémonie de livraison de 380 camions, bus, et véhicules tous usages de marque Mercedes Benz par la Société Algerian motors services Mercedes-Benz (SPA AMS-MB) au profit de la Direction centrale du matériel relevant du ministère de la Défense nationale (MDN), ainsi que de plusieurs entreprises économiques publiques et privées. Pour sa part, le représentant de la Direction centrale du matériel du MDN, le Colonel Touhami Redaoui, a affirmé que ces opérations de livraison interviennent en continuation de la concrétisation du programme de relance économique, initié par le président de la République, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, Abdelaziz Bouteflika, visant à "redynamiser et encourager la production nationale". Elles sont aussi en exécution des instructions du général de corps d'Armée, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'Etat-Major de l'Armée nationale populaire (ANP), Ahmed Gaid Salah, ayant pour objectif de "développer les différentes industries militaires, notamment l'industrie mécanique, pour satisfaire les besoins des structures de l'ANP et les différentes entreprises nationales publiques et privées". Un total de 380 camions et véhicules tous usages de marque Mercedes Benz ont été livrés par la société Algerian Motors Services-Mercedes-Benz (SPA AMS-MB) de Rouiba au profit de la Direction centrale du matériel du MDN et d'entreprises publiques et privées. Ce lot comporte 282 camions et 98 véhicules utilitaires (bus urbains, fourgons...) fabriqués par SAPPL-MB et SAFAV-MB. Le protocole de livraison a été signé entre la SPA AMS-MB et ses différents clients, à savoir la Direction centrale du matériel de l’armée, l’Entreprise de transport urbain et suburbain d'Alger (ETUSA), la Société nationale de commercialisation et de distribution des produits pétroliers (Naftal), l’Etablissement de gestion de services aéroportuaires d'Alger (EGSA), ainsi que celui d’Oran (EGSA Oran), et deux autres sociétés privés, Moulins El Baraka (Biskra) et Cipro (Alger).

Rapport qualité-prix, délais de livraison… Tout y est !

Les représentants des entreprises clientes ont exprimé leur satisfaction quant à la qualité des véhicules fabriqués par SAPPL-MB et SAFAV-MB. Dans leurs interventions, ils ont salué le rapport qualité-prix, la réduction des délais d’attente pour les livraisons par rapport aux véhicules importés, et également la réduction des montants d’acquisition de ces véhicules à travers des prix moins chers pratiqués par la société AMS-MB. Par ailleurs, un accord entre l’Entreprise de transport urbain et suburbain d'Alger (ETUSA) et la SPA AMS-MB a été signé, par la même occasion, pour l’acquisition de 100 bus urbains au profit de l’ETUSA. Selon M. Krikrou, les capacités de production de la société SAPPL-MB sont de 15.000 camions et de 1.500 bus annuellement, alors que celles de SAVAF-MB sont de 2.000 véhicules tout-terrain (4?4) et de 6.000 véhicules utilitaires. Quant à la société de fabrication de moteurs de Constantine, ses capacités sont de 25.000 moteurs, dont 17.000 destinés à la société SAPPL-MB.


100 bus pour l’ETUSA

Un accord a été signé début nomebre à Alger entre l’Entreprise de transport urbain et suburbain d'Alger (ETUSA) et la Société Algerian Motors Services Mercedes-Benz (SPA AMS-MB) relevant du ministère de la Défense nationale (MDN), pour l’acquisition de 100 bus urbains. Cet accord a été signé entre la Directrice générale de AMS-MB, Mme Amel Adnane, et le Directeur général de l’ETUSA, Abdelkader Belmiloud. L’accord porte sur l’acquisition par l'ETUSA de 100 bus urbains de type Conecto qui seront livrés par la Société AMS-MB. La Société AMS-MB est chargée de la livraison et de la distribution des véhicules fabriqués par la Société algérienne pour la production de poids lourds Mercedes-Benz (SAPPL/MB) à Rouiba et la Société algérienne pour la fabrication de véhicules de marque Mercedes-Benz (Safav) à Tiaret. L.S

100% d’intégration des véhicules : "Class G" à SAFAV-MB

La Société algérienne de fabrication de véhicules Mercedes Benz (SAFAV-MB) relevant du ministère de la Défense nationale (MDN), implantée à Ain Bouchekif (Tiaret), applique un montage à 100% depuis avril dernier des véhicules "Class G", selon son directeur de la production. Le taux de montage de véhicules 4x4 "Class G" a atteint 100 % dans cette société depuis la mise en service de 21 stations de production en avril dernier, a indiqué Zine Elabidine Mostéfaoui. Le même taux est attendu pour cette fin d'année pour les véhicules "Sprinter" avec la mise en service de dix stations de production. M. Mostéfaoui a signalé l'approche de la fin de la deuxième phase de montage de véhicules, rappelant que la première phase portait sur un montage à hauteur de 30 % pour les deux types de véhicules. La troisième phase est consacrée à la tôlerie et peinture et la quatrième, au montage par soudure, a-t-il indiqué. La stratégie générale de SAFAV-MB est concentrée sur deux types d'intégration dont l'intégration stratégique comprenant les pièces essentielles fabriquées localement dans le cadre du partenariat avec de grandes sociétés qui assurent le transfert de technologie avec l'autorisation du groupe de construction automobile "Daimler". Ce genre d'intégration sera entamé fin 2019 avec la coopération de la Société algérienne de fabrication de moteurs de marques allemandes (SAFMMA) et progressivement avec les branches de la Société nationale de véhicules industriels (SNVI), partenaire de SAFAV-MB, a-t-on souligné. L'intégration concernant les pièces et d'accessoires verra la signature d'accords de partenariat avec de petites et moyennes entreprises (PME), a indiqué M. Mostéfaoui.

Visite guidée


Manifestation n Au moment où l’industrie locale de l’automobile fait l’objet d’un vif débat, l’Armée nationale populaire affiche ses ambitions en la matière.


C’est une manifestation inhabituelle qui s’est organisée cette année à  l’occasion du 5 juillet. Le Musée central de l’armée d’Alger a abrité, en effet, courant juillet, des portes ouvertes sur  les industries militaires nationales. La manifestation  a offert au  public l’opportunité de prendre connaissance de l’ industrie militaire et du  niveau atteint par ses différentes filières, outre son rôle dans la relance  du développement national. Les produits de l’industrie militaire nationale étaient exposés dans plusieurs stands dédiés notamment aux systèmes de surveillance vidéo, aux bases de systèmes électroniques, aux produits de l’Entreprise des constructions mécaniques de Khenchela ou de l’Entreprise des réalisations industrielles de Sériana (Batna). A cette occasion, le colonel Mohamed Djafer, inspecteur central des industries au ministère de la Défense Nationale, a indiqué que l’industrie militaire algérienne a pour objectif “l’autosuffisance” pour réduire les importations. Soulignant que les entreprises relevant du secteur employaient près de  25.000 personnes, il a expliqué que cette démarche s’inscrit dans le cadre de la nouvelle stratégie militaire adoptée par la direction du pays pour satisfaire les besoins de l’institution militaire dans tous les domaines. Actuellement, le MDN assure déjà la fourniture de tous types de véhicules aux différents corps de sécurité, notamment la police, les douanes et la protection civile ainsi qu’à des entreprises publiques, à l’image de Sonatrach et Sonalgaz, a fait savoir le colonel Djafer. L’Armée, qui se focalise sur le capital humain, insiste sur la formation à tous les niveaux et compte par conséquent, développer le volet de la «sous-traitance», afin de réduire les importations liées à ce domaine. Plusieurs entreprises relevant de l’Armée étaient présentes à cette exposition, comme l’Etablissement d’Habillement et de Couchage (EHC), l’Etablissement de Constructions mécaniques de Khenchela (ECMK), Algerian Motors Services-Mercedes-Benz (AMS-MB) et l’Entreprise Algérienne des Textiles Industriels et Techniques (EATIT), présente dans 7 Wilayas. L’ECMK fabrique et commercialise tous types d’armement léger, en plus des pièces de rechanges  et de l’outillage. « Créée en 1977, l’EHC fournit tous les corps constitués de l’Etat, comme la police, les douanes et les gardes-frontières. Elle dispose de 3 complexes et de 8 unités, dont une s’est spécialisée dans la réparation et la maintenance des équipements », a rappelé le représentant de l’entreprise. Parmi les principaux produits, l’entreprise EHC fabrique des protections balistiques, des chaussures, sacs de couchage et des tentes. EHC est aussi l’actionnaire principal à 60% de l’EATIT depuis 2012.


L’«autosuffisance» comme priorité

Trois sociétés à capitaux mixtes avaient été créées en juillet 2012 dans le cadre de la mise en œuvre de protocoles d`accords algéro-émirati-allemands pour le développement de l`industrie mécanique nationale. Ces sociétés, relevant du ministère du MDN, ont été créées en partenariat avec le Fonds d'investissement émirati Aabar et le constructeur allemand Daimler/Mercedes-Benz comme partenaire technologique. Il s`agit de la Société algérienne pour la production de poids lourds Mercedes-Benz (SAPPL-MB) de Rouiba, de la Société algérienne pour la fabrication de véhicules de marque Mercedes-Benz (Safav) de Tiaret et de la Société algérienne de fabrication de moteurs de marque Mercedes-Benz, Deutz et MTU de Constantine. La Société AMS-MB, quant à elle, est chargée de la livraison et de la distribution des véhicules fabriqués par ces joint-ventures, ainsi que du service après-vente. La Société SAPPL-MB (située sur le site de la SNVI à Rouiba) a été avec un capital de 103 millions d`euros. Elle est détenue à 51% par la partie algérienne à travers la SNVI (34%) et le ministère de la Défense nationale (17%), et à 49% par le fonds d’investissement émirati Aabar tandis que l`allemand Daimler/Mercedes-Benz en est le partenaire technologique. Quant à SAFAV-MB, c'est une société mixte créée en 2012 se composant aussi de trois partenaires: la partie algérienne est composée de la Société de développement de l’industrie automobile (Ediv, relevant de la direction des industries militaires du MDN) à hauteur de 34% du capital, de la SNVI (17%) et du partenaire étranger Aabar (49%), en plus de la société allemande Daimler/Mercedes-Benz comme partenaire technologique.

Prochaine étape : l’export !

Lors de cette manifestation, l’ANP n’a pas caché ses ambitions d’exporter ses produits mécaniques.
Selon le Colonel Djaafar Mohamed, l’ANP a commencé à participer «aux différents forums et manifestations à l’étranger, en vue d’exporter», alors que «son objectif primaire est la satisfaction des besoins de l’Armée en matière de transport, d’habillement et de surveillance» dira-t-il. De son côté, le lieutenant-colonel Hammame Azzedine a affirmé que « cette exposition organisée par la Direction de la Communication, de l’Information et de l’Orientation du Ministère de la Défense est aussi l’occasion de faire connaitre l’industrie militaire ».
L.S