Lac de paix : La Méditerranée, berceau de l’humanité

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     
Le politiquement correct


Avancée -  Rome n'a pas été uniquement le siège d'un immense empire de plusieurs millions de kilomètres carrés, la ville a vu naître la première démocratie du monde. Le Sénat ne laissait pas faire les empereurs, les césars comme on disait à l'époque.


Il faut se rendre à l'évidence même si cela pouvait choquer le "politiquement correct" :
La Méditerranée a été le berceau de l'humanité et c'est dans son pourtour que sont nées et se sont épanouies les plus belles civilisations du globe. Parce que le "politiquement correct" consiste à donner à l'Europe en tant que Continent le départ de toutes les civilisations, ce qui est strictement inexact. C'est en Italie par exemple qu'est né l'art de la guerre et de la gouvernance des peuples. Contrairement aux hordes barbares du Nord de l'Europe et eux tribus qui venaient d'Asie pour piller et détruire, les armées de Rome étaient entraînées, parfaitement disciplinées et bien sûr hyper motivées compte-tenu de la solde et de la part des butins pris à l'ennemi.
C'est précisément cette discipline qui a fait des légions de Rome les armées les plus puissantes de la terre en leur temps. Grace à cette institution encadrée par des généraux de qualité, Rome a occupé une bonne partie du globe.
Elle y a construit des aqueducs aux populations pour leur permettre de boire sans aller chercher l'eau et la puiser d'un hypothétique puits, elle a construit des arènes pour leur permettre d'assister aux jeux des gladiateurs, elle a construit des milliers de routes carrossables. C'est pourquoi l'on dit d'ailleurs que tous les chemins mènent à Rome. C'est pour cette raison.
Mais Rome n'a pas été uniquement le siège d'un immense empire de plusieurs millions de kilomètres carrés, la ville a vu naître la première démocratie du monde. Le Sénat, qui regroupait la majeure partie des autorités du pays ou des hommes qui avaient leur mot à dire, ne laissait pas faire les empereurs, les césars comme on disait à l'époque, il les surveillait et demandait le maximum d'informations sur telle ou telle décision politique, diplomatique ou administrative.
A titre de repère, pendant ce temps les Français par exemple ou du moins les francs vivaient en tribus dans des forêts sauvages à la merci de leurs sorciers et leurs conseillers.
Les scandinaves, en revanche, étaient plus ouverts sur le monde de par leurs mers et leurs navires.
En fait le mot de scandinave ne viendra que bien après, il s'agit en réalité de Tentons.
L'Europe ne s'éveillera à la civilisation qu'à partir de la Renaissance c'est-à-dire au 16ème siècle.
Nous nous étalerons sur ce chapitre un peu plus loin.

Les premières civilisations

Emprunte -  Pour avoir une idée aussi exacte que possible des civilisations grecques et romaines, elles ont eu leur apogée il y a plus de 25 siècles, puisque l'empire romain cessa d'exister à partir de 476 après Jésus-Christ.


Il n'y a pas que Rome qui a allumé la flamme de la démocratie et du sens de l'état dans le pourtour  méditerranéen, il y a aussi la Grèce qui a énormément donné à la civilisation humaine. Tant sur le plan scientifique, mathématique que physique.
Sans entrer dans les détails de la vie quotidienne des deux cités, nous dirons qu'elles ont été le phare de la planète à leur époque. Le premier journal artisanal et écrit à la main est né par exemple à Rome, il avait pour titre "Acta Diurna" qui signifie "actes du jour" ou "évènements du jour". Les premiers philosophes de la terre sont nés et ont vécu à Rome, Spartes et Athènes. Nous citerons pour illustrer ce chapitre, Aristote, Diogène, Petra et Socrate et nous préciserons par la  même occasion que les penseurs arabes ont beaucoup emprunté à ce dernier qu'ils appelaient "(Socrate El Hakim)" c'est-à-dire maître Socrate.
Tous les quatre, en plus du philosophe Epicure, ont profondément marqué le Moyen Age européen. Au point d'ailleurs que la culture de la langue latine et grecque était un gage de réussite sociale et ouvrait de nombreuses filières.
L'apprentissage de ces deux langues était au programme des écoles françaises jusqu'en 1960.Elles seront ensuite remplacées par l'anglais.
Le poète Ovide était un génie avant la lettre et puisque nous parlons de littérature les deux cités ont donné naissance aux premiers romanciers du monde en la personne d’Homère et de Virgile.
"L'Iliade" et "l'Odyssée" sont restées malgré plusieurs siècles absolument indémodables.
Dans "l'Odyssée" Homère raconte le voyage d'Ulysse à travers un monde magique où les Dieux éprouvent des sentiments humains tels que la passion, l'amour, la haine et l'ambition.Tous les dieux de la mythologie seront convoqués dans cet ouvrage, Hercule, Diane, ainsi d'ailleurs que tous les monstres qui habitent ces contrées.Les Romains aussi avaient leurs  Dieux et leurs demi -Dieux dans leur mythologie.
Selon des chercheurs passionnés d'histoire, Homère aurait vu le fameux Continent perdu, le 6ème Continent qui fait aujourd'hui débat : L'Atlantide.
Pour avoir une idée aussi exacte que possible des  civilisations grecques et romaines, elles ont eu leur apogée il y a plus de 25 siècles, puisque l'empire romain cessa d'exister à partir de 476 après Jésus Christ. Une précision de taille cependant : le théâtre et l'art de la scène sont nés dans le pourtour méditerranéen, à Rome et à Athènes.
La pièce de Molière, "l'avare" entre autres a été tirée d'une pièce grecque (certains prétendent romaine) de Pleute et intitulée "la marmite".
Corneille, le grand classique de la littérature française, s'est toujours inspiré des héros de l'antiquité tels qu’Horace, Agamemnon, Polyeucte…
Même le cinéma, et particulièrement les studios de la MGM ou universel, n'ont jamais cessé d'y puiser leurs scénarios pour les besoins de films d'époque.


L’apport  des Arabo-Berbères


Rappel -  Les musulmans ont introduit dans le pourtour méditerranéen une immense opération civilisatrice et culturelle qui a permis au reste de l'Europe d'opérer de grands pas en avant.


Indépendamment des mathématiques, dont ils seront les précurseurs avec les théorèmes de Pythagore et de Thales, et la physique avec un brillant ingénieur de Syracuse ("Eureka j'ai trouvé"), les maghrébins  apporteront eux aussi leur quote-part de savoir à ce pourtour qui fleurissait en bord de la Méditerranée. Le génial Ibn Khaldoun, dont Tunis réclame la paternité, révolutionnera les scènes sociales et la géographie. Un ecclésiastique de Madaure (Est de l’Algérie) sera même choisi par l'église romaine pour être Pape. Il sera  plus tard canonisé, il s'agit de St. Augustin.
Les armées arabes et berbères d'Afrique du Nord qui envahiront l'Espagne sèmeront la plus prestigieuse civilisation de la planète au beau milieu du 9ème siècle.
Perçus comme des envahisseurs puis comme bienfaiteurs, les musulmans resteront pendant 7 siècles dans la presqu'île ibérique. Ils apporteront leur art de l'agriculture, de l'hydraulique, du textile et de l'architecture. La brulante Andalousie sera bientôt transformée en petit éden, en une brillante Oasis où il fait bon vivre  et mourir. Les jardins mauresques, les jets d'eau sculptés dans leurs massifs et les escaliers où coule une eau au rythme d'une symphonie, presque au goutte à goutte, sont restés aujourd'hui en l'état en Espagne.
Des millions de dollars ont été consentis par le gouvernement de Madrid pour préserver tout ce qui est ibérique et le conserver car cette civilisation dont les vestiges tiennent encore, comme le palais de l’Alhambra par exemple, rapportent chaque année des dizaines de millions de dollars par le biais des touristes nationaux et internationaux qui viennent visiter ces lieux.
Ils sont la fierté des Espagnols quel que soit leur âge et leurs différences politiques.
Les musulmans ont introduit dans le pourtour méditerranéen une immense opération civilisatrice et culturelle qui a permis au reste de l'Europe d'opérer de grands pas en avant.
Nous serions surement incomplets si nous omettions l'effort de l'Egypte sur le plan culturel à ce pourtour. Parce qu'il ne faut pas perdre de vue que les premières villes, disons les premières cités de l'histoire, sont nées en terre égyptienne, comme Thabas et Memphis et que les premières réalisations d'ouvrages ont en lieu également ici tels que le sphinx, les pyramides et tous les cimetières des rois.
La Turquie n'est évidemment pas en reste. Elle a participé, elle aussi à l'essor de la région par le biais de son artisanat, de sa cimenterie et son commerce d'or et de pierres précieuses.

Les plus grands explorateurs


Gloire -  Avec une armée de plusieurs milliers d'hommes, Alexandre vaincra des Nations au-delà des mers, soumettra des peuples, imposera ses lois aux perses dont il admirera la finesse des mœurs.


C'est finalement de ce lac de paix, comme on l'appellera plus tard, que partiront les plus grands marins et les plus grands explorateurs du monde : Christophe Colomb était par exemple  Italien, il découvrira tout un Continent jusqu'alors inconnu, l'Amérique.
Vasco de Gamme et Magellan traceront pour les marins du monde entier de nouvelles routes dans les Océans sans oublier l'effort d'un autre méditerranéen Marco Paulo.
Ce sont des marins méditerranéens qui introduiront en Europe de nouvelles plantes, de nouveaux fruits, de nouveaux légumes et même de nouveaux animaux tels que le perroquet par exemple et quelques oiseaux colorés et rares.
C'est également le pourtour méditerranéen qui donnera naissance aux plus grands conquérants du monde après avoir donné naissance aux plus grands explorateurs mentionnés. Jules César est considéré aujourd'hui comme le créateur véritable de l'empire romain. Au point d'ailleurs que son nom, au fil du temps, est devenu synonyme de puissance. Les Allemands appellent, ou plutôt appelaient, leur premier ministre le "Koïsser", les arabes donnent aux dictateurs le nom de "kheïsser". Première puissance du monde, Rome a même été citée dans le Coran.
La Grèce aussi a donné à ce pourtour un, ou plutôt le, conquérant le  plus connu dans l'histoire du monde : Alexandre.
Avec une armée de plusieurs milliers d'hommes, il vaincra des Nations au-delà des mers, soumettra des peuples, imposera ses lois aux perses dont il admirera la finesse des mœurs. Il brulera la bibliothèque d'Alexandrie. Cette ville, qui avait un autre nom d'origine, portera désormais le  nom d'Alexandre. Curieusement,  chez nous aussi le nom d'Alexandre sera vite adopté. Il deviendra selon les régions du pays soit un nom propre soit un prénom :
Iskander ou Skander ou même Skandreni
L'Espagne aura elle aussi son empire puisqu'elle occupera plus tard toute l'Amérique du Sud où l'on ne parle aujourd'hui qu'espagnol.
Quant à l'empire turc il a menacé même les pays européens.
Les armées du sultan sont arrivées jusqu'à Vienne, Budapest et une bonne partie de l'Europe Centrale. Il y a des régions grecques où l'on parle carrément le turc et pour cause.....les habitants sont des descendants turcs. Ils n’ont conservé de leurs aïeux que la religion et la langue. La moitié de l'île de Chypre est aux mains actuellement des Turcs.
Bref l'empire turc a  débordé de l'Europe et a même pris ses quartiers au Moyen Orient et au Maghreb.


Génies
La Méditerranée peut s'enorgueillir d'avoir enfanté les plus grands génies de la terre et les plus grands talents et cela dans de nombreux domaines.  En matière d'art, l'Italie a été la patrie du Bel Canto, de la Scala et de toutes les grandes œuvres et les grandes toiles des derniers siècles. Nous citerons Léonard de Vinci et son inégalable tableau de la Joconde, Raphaël, le Tintoret et la liste bien sûr est extrêmement longue. Pour l'Espagne nous citerons le peintre internationalement connu, Picasso et ses toiles aujourd'hui valant plus de 10 millions de dollars. Les plus belles voix du monde actuellement recensées viennent de Méditerranée. Nous citerons entre autres Tino Rossi, en Corse. L'Italie possède actuellement le meilleur baryton du monde. Les meilleures symphonies du monde sont italiennes. Nous citerons les partitions de Verdi.