Un vecteur de diversification économique

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     

Rencontre n Le développement du tourisme et de l’artisanat en tant que vecteur de diversification économique et de dynamique territoriale et la promotion de l'investissement ont fait l'objet de nombreuses recommandations au terme d’une rencontre des cadres du secteur.

Les participants ont planché dans le cadre de l'atelier consacré à "L’investissement et l'aménagement touristique" sur les mécanismes à mettre en place pour préparer et faciliter l’accès au foncier touristique et promouvoir l’investissement. D'abord en matière d'aménagement, ils ont appelé dans leurs recommandations à engager une opération d’assainissement du foncier touristique classé ayant subi des agressions et utilisé à des fins autres que touristiques, par "le déclassement, la distraction, la règlementation ou la révision de la délimitation". Ils ont préconisé aussi de reconstituer le foncier touristique à travers le classement de nouvelles zones d'expansion touristique (ZET) en tenant compte
des Schémas directeurs de l’aménagement touristique et d'intégrer "l’impératif tourisme" dans l’élaboration des différents instruments d’urbanisme.
Autre recommandation : prévoir des terrains destinés aux équipements touristiques dans le cadre des instruments d’urbanisme : plans directeurs  d'aménagement et d'urbanisme (PDAU) et plans d'occupation des sols (POS), notamment au sein des communes disposant de potentialités touristiques avérées. Ils ont jugé opportun aussi d'orienter la partie aménageable vers le foncier appartenant au domaine privé de l’Etat dans l’élaboration des études des plans d’aménagement touristique des ZET. En vue de promouvoir l'investissement, les participants ont recommandé d'envisager, en concertation avec les services concernés, la révision de la
valeur vénale dans le sens de la réduction du coût de la concession du terrain. Faciliter la procédure de l’obtention du permis de construire des projets touristiques et hôteliers, mettre en place un comité intersectoriel (tourisme, finances) pour une prise en charge efficace des demandes de crédits bancaires
pour le financement des projets touristiques et un dispositif permettant le suivi et accompagnement des projets d’investissement touristiques jusqu’à leur aboutissement, ont été également recommandés.  
Les participants à l'atelier, ont enfin insisté sur l’amélioration de la qualité de la formation et la valorisation de la ressource humaine.
Ils ont appelé dans ce cadre la mise en place d’un dispositif d’évaluation des diplômes (formation qualifiante) en coordination avec le secteur  de la formation professionnelle et la soumission de l’octroi d’agrément et d’autorisation d’exploitation d’établissements touristiques à la justification de la présence d’un minimum de personnel formés et à l’engagement de former le reste du personnel à une échéance donnée.
L. S.

Assainir les entreprises publiques avant la reconfiguration du secteur
n Les participants à l'atelier sur "La réforme du secteur économique marchand" ont préconisé pour leur part de procéder à l’assainissement des situations des entreprises publiques et au règlement des différents problèmes existant au niveau des entreprises de gestion touristique (EGT) et des entreprises de gestion hôtelière (EGH). Cet assainissement "doit intervenir avant la mise en œuvre de la résolution
du Conseil des participations de l'Etat (CPE) portant reconfiguration des entreprises publiques du tourisme", ont-ils considéré. Parmi les autres recommandations adoptées, figurent notamment celles
d'engager une réflexion pour évaluer le fonctionnement et l’organisation du secteur public marchand du tourisme et mettre en place une structure multidisciplinaire pour le suivi de la modernisation au niveau du ministère chargé du tourisme. Valoriser davantage le secteur et ses métiers par la formation et la création de nouveaux métiers, notamment dans le management, et mettre en place un système d’information et utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication (TIC), comptent également parmi les recommandations de cet atelier.  
L. S.

Un espace pour l’artisanat et l’art à El Khroub  
n Un espace dédié à l’exposition des produits artisanaux et des œuvres d’art a été inauguré courant mars dans la commune  d’El Khroub dans le cadre des festivités marquant la célébration de la fête de la Victoire. Situé à proximité du siège de l’Assemblée populaire communale (APC), cet espace implanté dans une  grande placette centrale aménagée, baptisée ‘‘19 mars 1962’’ œuvrera à encourager les créations artistiques notamment celles des associations et des jeunes talents de la commune d’El Khroub, précise la directrice de l’Office de sport, de la culture, du loisir et du tourisme (OSCULT).
Elle a, à ce propos, ajouté que cet espace sera ouvert tout au long de l’année et proposera au public diverses activités et expositions dans l’art culinaire, les habits traditionnels, et les produits de la ruche notamment. La célébration de la fête de la Victoire à Constantine a été marquée par l’organisation d’une d’exposition de photos et un fond documentaire la Révolution de novembre 1954,  au centre culturel  Mohamed El Yazid, où un hommage a été rendu aux moudjahidine dans une cérémonie présidée par le chef de l’exécutif local, Kamel Abbas. Les lauréats des tournois sportifs, entre autres de football, de Karaté et de jeux d’échecs, ainsi que des concours scientifiques, lancés la semaine précédente, ont été également honorés. La fête de la Victoire a été également l’occasion à Constantine pour baptiser l’Ecole nationale supérieure (ENS) de l’université  Constantine 3 au nom de l’écrivaine Assia Djebar, et le Centre de recherche en biotechnologie (CRBT) de l’université Constantine  2 au nom du Chahid Toufik Khaznadar.  
L.S