Le danger

Avec le retour de Syrie et d'Irak de dizaines de combattants jihadistes de plus en plus aguerris, si nombreux qu'il est impossible de les placer tous sous surveillance, les risques d'une attaque d'une ampleur inégalée augmentaient sans cesse.

Les terroristes ont frappé en plusieurs endroits : 128 morts, 250 blessés : Paris attaqué hier soir

1Des attaques simultanées, une prise d'otages, menées par plusieurs tireurs et au moins un kamikaze : c'est le scénario-cauchemar, que craignaient depuis des mois les services antiterroristes, qui s'est déclenché vendredi soir à Paris.