L’amour de ma vie

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     
Résumé de la 1re partie -  Zahia veut marier son fils Omar. Elle vient même de lui trouver une fille. C’est alors qu’il lui annonce qu’il en connaît une…


Hayet ? fait Zahia, stupéfaite.
— Hayet ? dit Amina, l’aînée des sœurs.
— Hayet ! s’exclame Farida, la plus jeune. La fille de l’oncle Tahar ?
— C’est vrai que c’est une jolie fille, reprend Amina, mais elle n’est pas très instruite !
— ça alors, dit Zahia, Hayet…
Omar fronce les sourcils.
— Je vois que ma proposition ne te plaît pas…
— Ce n’est pas cela, dit Zahia, je suis seulement étonnée, surprise !
— C’est une jolie fille, répète Amina, mais comme dit maman, on ne s’attendait pas à ce qu’elle te plaise !
— Evidemment, dit Zahia, songeuse.
Omar se lève.
— J’ai dit ça comme ça, parce que tu n’arrêtes pas de me parler de mariage, en fait, moi, je peux encore attendre !
— Attends, on va parler !
— On en reparlera, plus tard… Je dois sortir, j’ai rendez-vous avec quelqu’un…
Il quitte la pièce, laissant sa mère et ses sœurs perplexes.
— Hayet, dit Zahia…
— Maman, dit Farida, c’est une jolie fille !
— Je sais, dit Zahia, mais j’aurais voulu qu’il ne choisisse pas quelqu’un de la famille !
— Quoi, je croyais qu’il n’y avait rien de mieux que le mariage entre cousins !
— Quand ça réussit, dit-elle, mais parfois ça échoue et c’est la brouille avec la famille !
— Pourquoi veux-tu que ça ne réussisse pas entre Omar et Hayet ?
— Je ne dis pas cela… mais je sais que les filles de mon oncle Tahar sont difficiles !
— Difficiles ?
— Disons gâtées… Et puis Hayet, si elle est jolie, n’est pas la plus intelligente… elle n’a même pas le BEF !
— Ça, j’en conviens, dit Amina, elle n’est pas de son niveau !
Zahia reprend son air songeur.
— Comment cela se fait-il qu’il ait pensé à elle ? Voilà longtemps qu’il ne l’a vue…
Elle réfléchit encore et s’écrie :
— Mais oui, il y a un mois, il m’a dit qu’il l’a rencontrée avec sa mère.
— Ça a dû être le coup de foudre !
— Je suis très gênée, dit Zahia. J’avoue que j’avais d’autres ambitions pour lui… Cette fille, par exemple, que la cousine Malika m’a montrée, lui aurait convenu ! Belle, instruite… vous vous imaginez, elle est professeur dans un lycée et professeur de maths ! Hayet, elle, n’a pas de niveau… Je crois qu’elle fait un stage de couture ou de coiffure !
— Elle n’est pas de son niveau, dit Zahia, ça il faut qu’il le comprenne… Hayet, ah, mon Dieu, qu’est-ce qu’il est allé me chercher là !
A suivre
Rami M.