Zimbabwe …Et la rue demande le départ de Mugabe

Des milliers de Zimbabwéens sont descendus ce samedi dans les rues d'Harare pour demander le départ du président Robert Mugabe.


Lire la suite...

Nombre de morts dans des actes terroristes : «L'Algérie a connu une baisse constante»

Rapport -  L'Indice du terrorisme mondial (GTI) 2016, élaboré par Institute for Economics and Peace (Institut pour l'économie et la paix, IEP) a classé l’Algérie à la 49e place sur...


Lire la suite...

Le ministre qatari des AE accuse : «Ryad fait au Liban la même chose qu'au Qatar»

Déclarations -  L'Arabie saoudite veut «soumettre» le Liban exactement comme elle tente de le faire avec le Qatar, a déclaré vendredi le ministre qatari des Affaires étrangères, cheikh Mohamed Abderrahmane...


Lire la suite...
012

tragédies D’hier et d’aujourd’hui : Trois femmes, deux meurtres…

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     
Résumé de la 1re partie - A l'âge de vingt ans, Isabelle Dherte rencontra Rosita Desmet dont la vie était similaire. Elles devinrent  de grandes amies inséparables.


Après quelques mois, Jacqueline Dherte ne prêta plus attention qu’à l'amie de sa fille. Cédant à la jalousie, Isabelle tabassa Rosita et la mit à mort en l'étouffant dans la cuvette des toilettes.Le 2 juin 2000, la cour d'assises de Gand condamna Isabelle Dherte à vingt-cinq ans de détention. Les détails du crime ne furent jamais vraiment établis, l'accusée ayant hangé de version régulièrement, allant même jusqu'à accuser sa mère.
Livrée à elle-même, Jacqueline Dherte continua à boire, tentant de gagner un peu d'argent en distribuant des prospectus publicitaires grâce à son vélomoteur. Elle en profita également pour accentuer ses contacts avec un couple de personnes âgées de Frasnes-lez-Anvaing : les Beasche. Les futures victimesde Jacqueline Dherte, isolées et sans enfant, étaient décrites comme généreuses et naïves. Rapidement, Jacqueline Dherte parvint à gagner la confiance des retraités. De son côté, Isabelle Dherte se noua d’amitié en prison avec Melissa Fruit, une jeune femme qui était allée rendre visite à un détenu. Dépressive, Melissa eut le coup de foudre pour Isabelle. Coup de foudre probablement réciproque : Isabelle se fit tatouer le prénom de Melissa dans le cou. Au bout de sept ans de détention, cette Isabelle fut remise en liberté sous conditions. Elle trouva un engagement comme femme de ménage. Les des amies s'installèrent à Renaix, non loin du domicile de Jacqueline Dherte qui, rapidement, ramena les deux jeunes femmes sous son influence. En proie à des difficultés financières, Isabelle Dherte et Melissa Fruit se virent proposer par Jacqueline Dherte une solution à leurs problèmes : "On repère un vieux, on l'endort et on lui pique son fric !".
Le 9 mars 2009, le trio passa à l'action en se présentant chez un vieil homme, Julien Waterloos, 80 ans, qui leur avait proposé une petite somme en échange du ménage. Les trois femmes se présentèrent avec un gâteau farci de somnifères. Ayant à peine goûté à la pâtisserie, le vieillard s'effondra inconscient.
L. Aït Saïd
A suivre

Actualite

Culture

Concert de musique andalouse : A la mémoire de Cheikh Abdelkrim Dali

18 novembre 2017

Mélodies - Les associations culturelles de musique andalouse, El Djenadia de Boufarik et Les...

La politique

Le ministre qatari des AE accuse : «Ryad fait au Liban la même chose qu'au Qatar»

Le ministre qatari des AE accuse : «Ryad fait au Liban la même chose qu'au Qatar»

18 novembre 2017

Déclarations - L'Arabie saoudite veut «soumettre» le Liban exactement comme elle tente de le...

Sports

Après l’incident de la conférence de presse : Madjer-Djebbour, vers une réconciliation ?

Après l’incident de la conférence de presse : Madjer-Djebbour, vers une réconciliation ?

18 novembre 2017

Hypothèse - L’incident de la conférence de presse d’après-match Algérie-République centrafricaine...