HistoireS étranges : La Maison de la mort 6e partie

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     

Résumé de la 5e partie n Henri, l’aîné des enfants sentit une odeur atroce, entendit un drôle de bruit, et a vu une grande silhouette sombre rentrer dans sa chambre puis disparaître d’un seul coup.

Il était plongé dans son ouvrage depuis quelques minutes à peine quand un vent froid balaya l’air devant lui, et se tournant vers la porte il s’aperçut qu’elle était à nouveau ouverte. Se levant en soupirant, il était sur le point de s’en approcher pour la refermer quand il sentit une abominable odeur. Elle semblait venir de la porte et même s’il n’avait rien vu qui puisse le confirmer, il avait la nette impression que quelque chose était rentrée dans la pièce, qui se tenait là devant lui et le regardait. La puanteur ressemblait à celle d’un corps dans les dernières étapes de la putréfaction et incapable de la supporter plus longtemps, il s’enfuit par la fenêtre française, faisant une sortie indigne et précipitée dans le jardin. M. Divorne se sentait tellement effrayé qu’il aurait voulu en parler à ses proches mais craignant de les inquiéter un peu plus encore, il savait qu’ils n’aimaient toujours pas la Maison Grise, il décida de garder l’incident pour lui. Un beau dimanche d’automne, Marie, qui travaillait comme manucure, et sa petite sœur Henriette se promenaient dans les jardins quand le crépuscule commença à tomber et croyant sentir une présence, elles se retournèrent en vain. Les deux filles continuèrent à avancer, persuadées d’être suivies, et au bout d’un certain temps ce sentiment devint si fort qu’elles se sentirent obligées de regarder à plusieurs reprises derrière elles, sans jamais voir personne. En arrivant à la jonction de plusieurs chemins, elles aperçurent un vieux puits couvert qui n’avait pas été utilisé depuis de nombreuses années et étrangement fascinées, elles firent une pause pour le contempler. Elles se tenaient là, étrangement subjuguées, quand soudain quelque chose passa en courant près d’elles et un énorme bruit résonna dans le puits, comme si quelque chose de lourd était tombé dans l’eau. Terrifiées, les deux sœurs retournèrent chez elles en courant et tout au long du chemin des bruits de pas semblèrent les poursuivre.
A suivre
S. B.