Syrie : L’ère de la transition

Avenir -  Le président américain Donald Trump a prédit hier l'ouverture d'une ère de transition vers la paix en Syrie, avec l'implication diplomatique des Etats-Unis, la reprise de la ville...


Lire la suite...

Accord Opep/non Opep - réduction de production de pétrole : Un taux au-delà des engagements !

Situation -  L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et ses partenaires ont réduit leur production en septembre dernier au-delà de leurs engagements, atteignant un taux de conformité de 120%...


Lire la suite...
012

Histoires vraies : L'alibi 1re partie

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     

Vingt cinq février 1985. Daniel Vivier rentre chez lui, dans un immeuble bourgeois du xvie arrondissement de Paris. Daniel Vivier monte sans se presser l'escalier qui le conduit au premier étage où se trouve son appartement.

Il monte toujours lentement cet escalier. Il n'a aucune hâte de retrouver sa femme, Simone. Depuis quinze ans de mariage, la situation entre eux n'a fait qu'empirer. Chaque fois, ce sont des reproches, des scènes pour les prétextes les plus futiles. Alors, depuis quelques années, il a pris l'habitude de rentrer de plus en plus tard. Il passe le plus clair de ses  soirées à son club privé, où il joue. Il ne joue pas par passion du jeu et les sommes qu'il peut perdre ne mettent pas en difficulté le budget du ménage.
Non, il joue pour passer le temps, pour ne pas rentrer chez lui...
Daniel Vivier est arrivé devant la porte de son appartement. Il introduit sa clé. Malgré lui, il n'est pas à l'aise. C'est l'appréhension bien compréhensible qui précède les moments difficiles.
Daniel Vivier s'est bien préparé à ce qu'il va faire. Il y a des mois qu'il y pense et des semaines qu'il a mis tous les détails au point.
Pourtant, quand il pénètre dans son appartement, il ne peut s'empêcher de trembler. Il faut se mettre à sa place : même quand on la déteste, ce n'est pas si facile que cela de tuer sa femme !
Simone Vivier vient à sa rencontre, dans sa robe à fleurs jaunes. Il n'aime pas cette robe et il le lui a dit. Depuis, elle n'arrête pas de la porter...
Tiens, tu arrives à onze heures... Félicitations ! D'habitude c'est à deux ou trois heures du matin... Qu'est-ce qui t'est arrivé ? Tu as perdu au jeu plus vite qu'à l'accoutumée ?...
Et Simone continue à criailler derrière lui, tandis qu'il gagne le salon et se sert un whisky pour se donner du courage. Mais c'est inutile. S'il avait eu encore quelques hésitations, l'accueil qu'il vient de recevoir les lui aurait enlevées. Décidément, il n'y a pas à hésiter. Il faut en finir au plus vite...
Simone continue à débiter son flot de récriminations.
— Un whisky, maintenant !... Comme si tu n'avais pas assez bu tout à l'heure... Décidément, tu as tous les vices...
Et elle s'éloigne en haussant les épaules... Daniel a bondi... C'est maintenant ou jamais... Il agrippe un tisonnier dans la cheminée, le lève et frappe de toutes ses forces...
Simone Vivier a un petit cri étonné et tombe en avant... Un large filet de sang coule de son crâne et imbibe peu à peu le tapis. Il se penche sur elle, la retourne sur le dos... Elle a les yeux et la bouche ouverts... Voilà, c'est fait... Daniel Vivier est tout surpris de ne rien ressentir de spécial, ni crainte ni soulagement... Sans doute parce qu'il avait préparé son acte depuis longtemps. Tout s'est passé exactement comme il l'avait prévu...
Il reste maintenant la seconde partie de son plan à accomplir. Méthodiquement il entreprend d'ouvrir tous les tiroirs et d'en déverser le contenu sur le sol... Pour faire bonne mesure, il renverse quelques bibelots... Maintenant, il s'attaque aux armoires. Le contenu du linge de maison vient rejoindre à terre celui des tiroirs... À présent, la chambre... La coiffeuse de Simone est rapidement vidée. D'un geste vif, il jette les produits de beauté sur le lit et s'empare d'un élégant coffret. Il l'ouvre et en met le contenu dans sa poche : les bijoux de Simone ; il y en a pour des centaines de milliers de francs...
A suivre
Pierre Bellemare

Actualite

Culture

Théâtre/«Prova» : Des jeunes de Bab El-Oued dénoncent l'anarchie sociale

Théâtre/«Prova» : Des jeunes de Bab El-Oued dénoncent l'anarchie sociale

22 octobre 2017

Scène - La générale de la pièce de théâtre «Prova», une comédie noire aux...

La politique

Syrie  : L’ère de la transition

Syrie : L’ère de la transition

22 octobre 2017

Avenir - Le président américain Donald Trump a prédit hier l'ouverture d'une ère de...

Sports

Battue hier soir à Casablanca : L’USMA attendra pour accrocher une «Etoile»

22 octobre 2017

Echec - L’USM Alger n’ira pas en finale de la CAF...