Concours national de musique «El-Houndjoura Edhahabia» : Stage de formation au profit des 16 finalistes

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     


Les 16 finalistes du concours "El-Houndjoura Edhahabia" qu’organise annuellement l’association Wissam pour la culture et les arts prennent part depuis hier à la Maison de jeunes de la commune de Maadhid (22 km est de M’sila), à un stage de formation artistique. Encadré par les enseignants de musique Sofiane Rikem et Abderaouf Amoura, ce stage sera également ponctué par de nombreuses conférences données notamment par Fodil Saouda et Ismail Yelles, a indiqué à l’APS le président de l’association Wissam, Samir Maârouf.
Il a, par ailleurs, ajouté que cette 7ème édition d’El-Houndjoura Edhahabia, placée sous le slogan "la chanson amazighe : patrimoine et identité" vise à favoriser l’éclosion des jeunes talents en leur offrant l’occasion de se produire en public, mais aussi à animer la scène artistique locale et à promouvoir la chanson amazighe, dévoilant que 480 jeunes chanteuses et chanteurs ont précédemment pris part au casting de cette nouvelle édition. Ce stage devra se poursuivre jusqu’au 11 janvier, date de clôture de ce concours qui verra un jury composé d’Abdelhamid Belferouni, Nada Rihane et Macine Hamia désigner les trois lauréats de cette édition lors d’une soirée finale prévue à la maison de la culture de M’sila, a-t-il dit. Comme à l’accoutumée, la soirée clôture de ce concours verra les trois premiers lauréats recevoir un chèque et permettra également aux organisateurs d’honorer une personnalité de la scène culturelle nationale. Samir Maârouf a, dans ce contexte, révélé que les organisateurs ont décidé d’honorer, pour cette édition, Lakhdar Bentorki pour ses efforts à la tête de l’Office national de la culture et de l’information. L’association Wissam pour la culture et les arts de M’sila a été créée début 2000. Elle se fixe pour mission de découvrir et de promouvoir les jeunes talents.