Festival de musique symphonique : Quatorze pays participent à la 9e édition

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     
Rendez-vous -  Le Festival Culturel International de Musique Symphonique revient pour sa 9ème édition du 14 au 18 octobre 2017 et il promet des soirées musicales de haute facture.


Le 9e Festival international de musique symphonique (FCIMS) qui aura lieu à l'Opéra d'Alger  Boualem Bessaiaeh s’est imposé d’année en année, au fil des éditions, comme un rendez-vous incontournable, très attendu par les amateurs de musique classique et musique du monde.
Cette présente manifestation verra la participation de plusieurs pays et orchestres qui réservent leur meilleure performance au public algérien.
Il devra accueillir quatorze pays dont l'Italie, invitée d'honneur, avec une prédominance accordée au chant lyrique d'opéra, a indiqué mardi lors d’une conférence au niveau de l’Institut National Supérieur de Musique le commissaire du festival, Abdelkader Bouazzara.
"L’Italie a accompagné le festival depuis la 1ère édition en 2009 à aujourd’hui. C’est également un pays réputé pour sa grande tradition de l’opéra et de la musique", a déclaré M. Bouazzara. De son côté, la directrice de l’Institut culturel italien en Algérie, Mme Maria Batagglia, s’est dite honorée que son pays soit l’invité d’honneur cette année. "Nous avons toujours participé à ce festival depuis sa création", a-t-elle déclaré. Pour les autres nations participantes, il y aura la France, l’Autriche, la Turquie, la Tunisie, l’Allemagne, le Mexique, le Japon, la Russie, l’Espagne, la Syrie et la République tchèque.
Ainsi, des ensembles venant des pays participant devront se succédé cinq jours durant dans des répertoires variés de la musique universelles et de l'opéra, au rythme d'une programmation de trois concerts par soir.
L'Orchestre de l'Opéra d'Alger, dirigé par le maestro Amine Kouider qui célèbre ses 25 ans de direction artistique de différents orchestres internationaux, animera la première partie de la soirée inaugurale de ce 9e festival. Soutenu par quinze instrumentistes et trois vocalistes italiens.
L'Ensemble italien Arco Magico Chamber Orchestra interviendra en seconde partie de la soirée avec un programme de pièces célèbres de l'opéra italien.Les voix lyriques et polyphoniques seront également à l'honneur, lors des prestations tchèque, autrichienne, mexicaine (avec une partie traditionnelle), japonaise, syrienne et russe.
L'Orchestre national tunisien interprètera une dizaine de pièces de différents compositeurs de la musique classique, alors que la Syrie, présente avec la Chorale de chambre de l'Institut supérieur de musique, se produira avec quelques pièces de la musique classique universelle et d'autres tirées du patrimoine algérien, entre autres.
Les concerts sont programmés chaque soir à partir de 18h30. Trois pays seront à l'affiche chaque soirée. Pour que les mélomanes ne soient pas pénalisés à cause de la distance et du manque de transport, l’ETUSA (le transporteur urbain et suburbain national) met gracieusement deux navettes pour transporter le public en partance de la place Maurice Audin. Même l’Institut culturel italien d’Alger n’est pas en reste. En effet, sa directrice a annoncé qu’une navette est également prévue au niveau de l’institut italien sis à El-Biar.
Les organisateurs du FCIMS ont, de leur côté, prévu un transport pour les journalistes désireux d’assister aux soirées musicales en partance du Théâtre National Algérien Mahieddine Bachtarzi. Les billets dont les prix ont été fixé à 500 DA seront vendus à l’Opéra d’Alger Boualem Bessaiah et l’Institut National Supérieur de Musique.
APS