Protection   du patrimoine matériel  : La loi sera révisée

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     

Le ministre de la Culture, Azzeddine Mihoubi, a affirmé lundi dernier à Batna que la loi relative à la protection du patrimoine culturel sera, à l'avenir, révisée pour faire face à ce qu'il a qualifié de terrorisme culturel.
Lors de sa visite au musée de la ville archéologique romaine de Timgad, le ministre a indiqué que la révision de la loi 98-04 nous permettra d'introduire des peines sévères en matière de lutte contre la contrebande des vestiges.
La protection des trésors culturels n'est pas du seul ressort du secteur de la culture, mais requiert la conjugaison des efforts de tous y compris les citoyens, a estimé le ministre qui a souligné que sa visite à ce musée, qui date des années 1930, vise à faire le point sur sa situation. Azzedine Mihoubi a appelé à réfléchir sur l'entretien des mosaïques, dont le nombre dépasse 80 au sein de ce musée et à envisager de les retirer des murs pour les placer sur des panneaux mobiles dans le cadre d'un projet futur. Insistant sur l'importance de la mise en place de conditions de protection du musée et du site archéologique de Timgad, le ministre a indiqué que son département oeuvre en collaboration directe avec l'Unesco et relevé l'impérative valorisation de ce patrimoine sur les plans touristique et économique.
Azzeddine Mihoubi a invité le Centre national des recherches en archéologie à poursuivre les opérations de fouilles sur le site de Timgad, classé patrimoine national en 1968 et patrimoine mondial en 1982, d'autant que celles-ci ont cessé depuis environ 60 ans.
APS