Festival international de la bande dessinée d'Alger : Lever de rideau

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     

Le 10e Festival international de la bande dessinée d'Alger (Fibda) s'est ouvert mardi au Palais de la culture à Alger avec la participation de créateurs de 17 pays dont la France, invitée d'honneur de l'édition 2017.
Placé sous le signe "Dix ans déjà et ça continue !", cette édition verra, outre les expositions de BD, des activités et des rencontres entre bédéistes algériens et étrangers qui se tiendront à l'Esplanade Riadh El-Feth et au Palais de la Culture Moufdi Zakaria.
Des maisons d'éditions algériennes à l'instar de Dz-Link, spécialisée dans le manga et organisateur de cosplay, un concours de déguisement, et Dalimen participent à cette édition qui marque les dix ans d'existence du Fibda.
Des rencontres et des tables rondes sur le 9e art sont au programme de ce rendez-vous de la BD, en plus des expositions œuvres de bédéistes algériens aux côtés d'auteurs canadiens, belges, marocains et tunisiens, entre autres.
Des ateliers d'initiation et de formation au manga et à la bande dessinée au profit d'enfants en plus du concours de cosplay, principale attraction de ce festival pour cette catégorie d'âge, sont également prévus.
Le 10e Fibda qui se poursuit jusqu'`au 7 octobre à l`Esplanade de l`Office Riadh El-Feth et au Palais de la Culture Moufdi-Zakarai, sera marqué par la publication d'un carnet de croquis du bédéiste algérien l'Andalou et le français Joel Alessandra célébrant les 10 années du Fibda.
APS