Cinéma  : Antonio Banderas  va incarner Picasso dans une série américaine

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     

l Antonio Banderas va incarner Picasso dans la saison 2 de la série américaine «Genius» qui va porter sur le peintre originaire, comme l'acteur, de Malaga en Espagne.
«Je vais jouer Picasso pour la seconde saison de la série Genius qui sera diffusée sur (les chaines américaines) Fox et National Geographic puis à l'international», a indiqué hier Antonio Banderas dans un bref entretien à l'AFP en marge du Festival de cinéma américain de Deauville, dans le nord-ouest de la France.
La première saison de cette série concernait Albert Einstein. «C'est un très gros engagement pour moi. Nous allons tourner de début novembre à fin mars. Les premiers épisodes devraient être diffusés en avril ou mai» sur les chaînes américaines, a précisé le comédien devenu célèbre sous la direction du réalisateur espagnol Pedro Almodovar avant de faire carrière aux Etats-Unis («Philadelphia», «Le masque de Zorro»).
Antonio Banderas a par ailleurs estimé que le monde du cinéma se trouvait «à la fin d'un paradigme» avec la multiplication des «formats» d'écrans. «Je ne sais pas comment fait ma fille pour regarder un Kubrick sur son smartphone, pour apprécier les acteurs, l'image, mais elle le fait», a-t-il expliqué.
«Les romantiques s'accrochent à l'idée qu'un film se regarde en public dans le noir. D'autres préfèrent être à la maison sans personne qui mangent des pop-corns. De mon côté, je n'ai pas tourné beaucoup pour la télévision, une seule fois en fait, et j'avais le sentiment de tourner un film» comme un autre, a poursuivi l'acteur de 57 ans.
Antonio Banderas était au festival de Deauville mercredi pour présenter hors compétition «The Music of silence», du britannique Michael Radford (dont «Le Facteur», avec Philippe Noiret incarnant le poète Pablo Neruda, avait eu un succès mondial en 1994).
Le film est tiré de la vie du ténor italien aveugle Andrea Bocelli. Antonio Banderas y joue le maître qui propulsera la carrière du musicien, un rôle «clé d'une vingtaine de minutes» a indiqué Andrea Iervolino, un des producteurs du film, lors d'une conférence de presse à Deauville.
AFP