Centenaire de la naissance de Mouloud Mammeri : Journée d’étude à Taourirt Mimoun

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     

15Rendez-vous n Chercheurs et universitaires vont, au cours de cette rencontre, aborder le riche parcours intellectuel de celui qui a tenté de faire entendre que l’ancrage national de l’Algérie ne pouvait être «qu’algérien» de par son passé millénaire.

La célébration du centenaire de la naissance de Mouloud Mammeri va s’étendre tout au long de l’année avec diverses manifestions à travers certaines wilayas.
C’est au tour de Taourirt Mokrane à Larbaâ  Nath Iraten de programmer ce samedi 20 mai, une journée d’étude sur l’œuvre romanesque et les recherches linguistiques et anthropologiques de Mouloud Mammeri.
Chercheurs et universitaires en l’occurrence Naget Khadda, Dehbia Ammour, Hakim Hessas, Saïd Bouterfa, et Mohamed Lakhdar Maougal vont au cours de cette rencontre aborder le riche parcours intellectuel de celui qui a tenté de faire entendre que l’ancrage national de l’Algérie ne pouvait être « qu’algérien » de par son passé millénaire. A cet égard, les organisateurs, sous la houlette de  l’Entreprise d’organisation des manifestations culturelles, économiques et scientifiques (EMEV), en collaboration avec le comité de village et le HCA, ont précisé que la journée d’étude « sera le reflet d’une réflexion » qui englobera « l’œuvre monumentale» de celui qu’ils dénomment «l’éveilleur des consciences de la société berbère d’antan». Les initiateurs, dans leur préambule, ont  également mis l’accent sur «le courage» de Mouloud Mammeri dont la plume apparaissait, pour certains esprits, apte à engendrer des espaces de tension sociale, alors qu’il n’était animé que par une démarche scientifique sur les origines de la société algérienne en particulier et maghrébine en général. Les communications aborderont plusieurs thèmes dont «Vision départ à travers son premier roman-vision d’avenir dans La Traversée chez Mammeri » (Dehbia Ammour), «Mouloud Mammeri, témoin du siècle » (Naget Khada), « Poèmes kabyles anciens » (Hakim Hessas), « Mouloud Mammeri le mythocide » (Mohamed Lakhdar Maougal) et un rapprochement littéraire entre le roman « L’Opium et le bâton » et le chant Ahellil proposé par Saïd Bouterfa. Pour rappel, un colloque national s’est déroulé cette semaine (samedi et dimanche) à Oran. Durant ces deux journées les animateurs ont évoqué plusieurs concepts relatifs au parcours de Mouloud Mammeri notamment celui de l’œuvre de Mammeri adaptée au cinéma. Rappelons que pour s’informer sur l’approche culturelle et scientifique du chercheur et romancier  consulter le site www.mammeri100.dz.
Leila N.