News People : Charlotte Gainsbourg évoque la fin de sa carrière

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     

Dans une interview, l'actrice s'est confiée pour évoquer sa relation avec son père Serge mais aussi sa carrière. La fille cadette de Jane Birkin s'y est notamment épanchée sur le temps qui passe et sur son rapport à l'image, elle qui a toujours été étiquetée «jeune».

A 45 ans, Charlotte Gainsbourg a donc admis qu'elle ne souhaitait plus se voir dans ses films et qu'elle détestait vieillir au cinéma. C'est ainsi qu'elle a spontanément affirmé que sa carrière touchait à sa fin. «J'aime bien avoir des regrets, et l'idée de ne pas être satisfaite. J'aurais dû davantage travailler, faire plus de films. Tout ça a été trop épisodique. Aujourd'hui, alors que je me rends compte à quel point j'aime tourner, cela va s'arrêter», a-t-elle déclaré. Lancée, celle qui est mère de trois enfants avec son compagnon de longue date Yvan Attal a toutefois pris soin de tempérer ses propos. Que l'on se rassure, elle ne compte pas claquer la porte du cinéma de façon aussi précipitée. «Cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas encore beaucoup de choses à réaliser, mais il va falloir les faire différemment. En acceptant le vieillissement. Comme Simone Signoret autrefois. Mais mon problème, comparé à cette dernière, c'est que je n'ai jamais été très belle», a-t-elle (injustement) poursuivi. Charlotte Gainsbourg ne s'en cache pas, elle a du mal à accepter les années qui défilent. «Si je n'ai plus ma jeunesse, qu'est-ce qui me reste ?», s'est-elle questionnée. On a quelques éléments de réponse : le talent et la douceur, ainsi qu'une espièglerie et une classe bien difficiles à égaler. Autant d'atouts sur lesquels le temps n'aura jamais de prise.

Paris Hilton visionnaire

l N'en déplaise à sa rivale Kim Kardashian, Paris Hilton est persuadée d'être la pionnière du selfie. «Si mon beeper avait eu un appareil photo, j'aurai pris un selfie avec. J'ai même un selfie de moi petite, pris avec un appareil photo jetable», a-t-elle lâché lors d'une interview. Il semblerait que la célèbre héritière soit à l'origine de toutes les tendances actuelles. C'est notamment à elle que l'on doit la toute première émission de télé-réalité The Simple Life, filmée avec son ex-meilleure amie Nicole Richie, dont la première saison a passionné plus de 13 millions de téléspectateurs, soit bien plus que les audiences de l'Incroyable Famille Kardashian et de The Hills combinées. «On a lancé un tout nouveau genre de célébrité qui n'existait pas jusqu'alors. On a tellement rigolé, je suis contente de l'avoir fait à une époque où on pouvait être vrai et authentique. Aujourd'hui, tout est monté et écrit à l'avance. C'est très facile de devenir célèbre. N'importe qui peut y arriver avec juste son téléphone portable», a ajouté celle qui n'avait ni attaché de presse ni maquilleur à ses débuts. Paris Hilton a aussi été l'une des premières à signer dans l'agence de mannequin de Donald Trump, T Management, bien avant Sophia Richie et Paris Jackson. Depuis, la jolie blonde de 36 ans a bien tracé sa route puisqu'elle est à la tête d'une colossale fortune. Devenue DJ, elle encaisserait parfois pas moins de 350 000 euros par heure soit plus d'un million d'euro par soirée pour jouer. Elle possède également tout un empire de produits dérivés qui compte pas moins de 24 parfums, 50 boutiques de par le monde et une ligne de sacs à main, lunettes, montres et autres vêtements. Elle voudrait aussi investir dans l'art et dans l'immobilier, à l'instar de sa célèbre famille et travaille à l'écriture de son nouveau livre.

Isabelle Adjani s’en souvient

l 1997 restera assurément une année très spéciale pour Isabelle Adjani. Il y a vingt ans que l'icône du cinéma français de 61 ans endossait le rôle tant convoité de présidente du jury du Festival de Cannes. Devenue un personnage incontournable du plus grand festival cinématographique au monde, Isabelle Adjani a de nombreux souvenirs sur la Croisette. Elle en livre certains lors d’une interview. La comédienne revient sur cette anecdote improbable qui mêle les Spice Girls et Béatrice Dalle, «un soir de 1997». «Les Spice Girls étaient en concert sur la Croisette et faisaient un boucan d'enfer sous ma fenêtre du Majestic. [Elle rigole]. Béatrice Dalle, que j'adore, leur a crié de se taire en les traitant de putes, c'était drôle !», se remémore-t-elle avec grand plaisir. Isabelle Adjani était beaucoup moins enthousiaste lorsqu'elle a vu débarquer un invité inattendu dans sa chambre d'hôtel en 1994 : «J'ai été réveillée une nuit en sursaut. Un homme se tenait debout, rigolard, devant mon lit : c'était cet inoubliable Jean-François Bizot [fondateur du magazine Actuel et de Radio Nova]. J'étais ahurie, et hop !, tel Peter Pan, il s'est envolé de ma chambre !» La comédienne évoque ensuite son fils, le très charmant Gabriel-Kane Day-Lewis, 22 ans, né de sa relation avec l'acteur Daniel Day-Lewis. Elle l'avait emmené avec elle au Festival de Cannes alors qu'il n'avait que 2 ans. C'était également en 1997. «Cette année-là, j'avais mon petit garçon avec moi. Sa chérie au jardin d'enfants, c'était Ireland, la fille de Kim Basinger», confie-t-elle. Un mignon souvenir qui pourrait vite devenir embarrassant pour son fils. Gabriel-Kane Day-Lewis et Ireland Baldwin partagent aujourd'hui des points communs puisqu'ils se sont tous deux lancés dans le mannequinat.

Marion Cotillard en toute intimité

l Trois mois après la folie Rock'n'Roll, Marion Cotillard fait son retour au cinéma. L'actrice ouvrira le 70e Festival de Cannes avec la projection du nouveau film d'Arnaud Desplechin. Dans Les Fantômes d'Ismaël, elle interprète le rôle de Carlotta, une femme qui revient soudainement dans la vie de son époux (Mathieu Amalric) après l'avoir abandonné vingt ans plus tôt. Questionnée pour parler de cet énigmatique personnage, la comédienne de 41 ans a admis que l'on pouvait facilement s'identifier à Carlotta pour son «besoin de disparaître». «On l'a tous connu [ce besoin] à un moment, je crois. Adolescente, j'ai souvent eu envie de partir, de refaire ma vie dans un endroit où personne ne me connaissait, où j'aurais eu l'impression de pouvoir être moi-même. Il y avait tellement de choses à nettoyer là où j'étais, tellement de malentendus sur ma personnalité que, peut-être, le plus simple était non pas d'essayer de me connecter à ces gens, mais de m'en aller et de reprendre tout à zéro, de refaire une vie avec des personnes qui m'auraient découverte, à qui j'allais pouvoir offrir ce que j'étais vraiment», a-t-elle déclaré. Sans préciser le fond de sa pensée en détails, Marion Cotillard a ajouté : «On vit dans une société pleine de projections, de jugements, d'a priori, alors c'est difficile, quand on n'a pas toutes les clés, d'être soi-même en toutes circonstances et en lieux. Particulièrement à l'adolescence, où tout est bouleversé. Mais contrairement à Carlotta, je n'ai pas tout quitté parce que, à part moi, mon incompréhension du monde et des relations entre les gens, je n'avais rien d'autre à fuir. J'ai été élevée par des parents formidables qui m'ont donné un espace de liberté et m'ont toujours respectée», a-t-elle poursuivi.

David Beckham moqué et consolé

l Cela n'avait échappé à personne tellement c'était improbable. David Beckham a effectué ses grands débuts d'acteur dans le blockbuster de son ami Guy Ritchie, Le Roi Arthur : La Légende d'Excalibur. Une prestation moquée par la Toile alors que la Warner a cru bon d'assurer une partie de la promotion autour de l'ex-milieu de terrain et star du foot anglais. Un extrait du film mettant en scène l'ancien numéro 7 de Manchester United (et du PSG) a même créé le buzz sur Internet alors que Londres accueillait la première mondiale du film. Sur le tapis rouge, David Beckham a bel et bien répondu présent. Et mieux que ça, l'apprenti acteur avait la patate, visiblement heureux d'être de la partie, et posé avec son fils aîné Brooklyn. Pendant que ce dernier, décontracté et vêtu d'un t-shirt blanc avec pantalon noir, est allé faire quelques selfies, son papa a offert une tendre accolade à Charlie Hunnam, l'interprète d'Arthur. Si les internautes n'ont pas été conquis par la performance de Beckham, ce dernier peut compter sur le soutien du bel acteur vu dans Sons of Anarchy. «Quand j'ai commencé à travailler avec David, j'ai tout de suite compris comment il en est arrivé là aujourd'hui. Il prend tout tellement au sérieux. Il aurait pu se contenter de venir, faire une apparition dans le film sans s'investir plus que ça. Mais, il a pris des cours avec un professeur pour apprendre à jouer et était déterminé à bien faire les choses. Il prend tout aussi sérieusement que s'il s'agissait de gérer une fichue crise cardiaque», a-t-il plaisanté lors d'une interview.

Kate Hudson confrontée à son passé
l Alors qu'elle avait toujours refusé de commenter ou de confirmer les rumeurs qui la disaient autrefois en couple avec Nick Jonas, Kate Hudson se retrouve aujourd'hui publiquement confrontée à son passé amoureux après que sa mère a elle-même vendu la mèche au sujet de sa relation avec le chanteur... De retour au cinéma dans Snatched, une nouvelle comédie délirante dans laquelle elle donne la réplique à Amy Schumer. Goldie Hawn a en effet profité d’une interview télévisée pour répondre à la question d'un téléspectateur curieux qui lui demandait comment elle avait réagi lorsqu'elle avait appris que sa fille sortait avec le Jonas Brother. «C'est trop drôle ! Vous savez quoi, laissez-moi vous dire quelque chose. Tant que les enfants s'amusent, je m'en fous. Parce que [Nick Jonas] est un garçon très gentil. C'est une bonne personne», a-t-elle déclaré. C'est alors qu'Andy Cohen lui a demandé s'il lui était déjà arrivé de «cuisiner pour lui». «Non, mais je l'aurais fait. Si cela avait duré suffisamment longtemps...», a-t-elle conclu sous les rires du public. Kate Hudson et Nick Jonas s'étaient fréquentés quelques mois en 2015. En janvier 2016, l'artiste de 24 ans avait refusé de s'épancher en détails sur sa relation avec l'actrice de 38 ans, glissant toutefois quelques petits mots à son attention. «Je fais de mon mieux pour la respecter elle ainsi que sa vie privée, donc je ne vais pas vous dire si nous avons couché ensemble ou pas. Mais nous avons eu une très belle connexion. Encore aujourd'hui, j'ai énormément d'admiration et de respect pour elle. Elle est géniale», confiait-il à l'époque au magazine Complex.