Opéra : «Les noces de Figaro» une première à Alger

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     

15Rendez-vous n Pour la première fois, le nouvel Opéra d’Alger Boualem Bessayeh présentera au public aujourd’hui et demain en soirée, le célèbre opéra «Les noces de Figaro» de Wolfgang Amadeus Mozart.

C’est le maestro Amine Kouider qui dirigera l’orchestre composé d’une cinquantaine de musiciens algériens, auxquels  se joindront des artistes étrangers.
A noter que de  jeunes solistes, Anissa Hadjersi, Ibtissem Amran, Adel Brahim et Hadj Aïssa se joindront à l’orchestre de l’Opéra d’Alger aux cours de ces deux soirées. Des chanteurs lyriques dont dira Amine Kouider qu’ils possèdent « un potentiel formidable. Ces jeunes artistes ont beaucoup de talent et c’est en leur faisant gagner en expérience qu’ils pourront assurer la relève».
Lors de la conférence de presse, animée par Nouredine Saoudi directeur artistique de l’orchestre symphonique d’Alger, conjointement avec Amine Kouider et Olivier Tousis metteur en scène français, ce premier a insisté sur ce premier événement médiatique qui s’est déroulé au cœur du nouvel édifice  artistique et culturel «de l’Algérie indépendante». Après avoir évoqué l’éventualité de représentations de l’opéra de Mozart dans d’autres wilayas, M. Saoudi a rappelé la portée de la manifestation musicale : «Assurément, c’est une importante pierre qui est mise à l’édifice avec Les Noces de Figaro. Nous sommes dans une phase de construction, nous faisons la promotion d’une culture», a-t-il dit. Prenant ensuite la parole, le Maestro a évoqué les années de travail et d’expérience accumulées par son ensemble qui feront de lui «une formation indépendante». Abordant le volet mise en scène, le chef d’orchestre a fait l’éloge des qualités humaines et mérites professionnels d’Olivier Tousis, lequel, a-t-il signalé : « Il s’est vite adapté. Il y a en lui cette humanité qui plaît beaucoup aux musiciens et aux techniciens.»
Fondateur de l’Opéra des Landes, Olivier Tousis baryton, a exercé également comme directeur artistique. On lui doit la mise en scène, il y a deux ans, du « Barbier de Séville» au Théâtre national algérien Mahieddine Bachtarzi aux cotés de l’Orchestre national d’Alger. Considérant la polémique soulevée par la programmation de spectacles étrangers à la musique classique universelle, M. Saoudi a déclaré : «Je suis en train d’apprendre un métier qui est celui de manager une institution. Il m’a semblé qu’il était tout à fait naturel d’essayer de voir aussi bien les parties centrales d’un corps et les parties extrêmes de ce même corps. » A savoir que « Les Noces de Figaro » est une production de l’Opéra d’Alger en collaboration avec le Théâtre national algérien Mahieddine Bachtarzi.?
Pour cette double représentation, le prix des billets est fixé à 1?000?DA. L’œuvre lyrique de Mozart a été créée en 1786 sur le livret de Lorenzo Ponte et inspirée de la comédie de Beaumarchais «Le Mariage de Figaro». Wolfgang Amadeus Mozart est né à Salzbourg le 27 janvier 1756. Il meurt à 35 ans dans la ville de Vienne le 5 décembre 1791. Virtuose, Mozart laisse 626 œuvres englobant tous les genres musicaux de  la musique universelle entre autres, des œuvres sacrées, opéras, symphonies, concertos et sonates pour piano et pour orgue.
Leila N.