Musique : Xavier Diaz et Adufeiras enchantent le public

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     

Le compositeur et multi-instrumentaliste espagnol, Javier Diaz, et "Adufeira de Salistre", groupe de percussionnistes et chanteuses de musique populaire, ont gratifié le public algérois d'une palette de chansons traditionnelles galiciennes lors d'un concert organisé  samedi soir à Alger.

Le spectacle qui a réunit une quinzaine de musiciens sur la scène de la salle Ibn Zeydoun, s'inscrit dans le cadre du 18e Festival culturel européen en Algérie, ouvert le 10 mai dernier. Accompagné par des musiciens qui jouent de la "pandereita" ou tambourin, instrument de percussion rectangulaire très répandu en Espagne et au Portugal, et de la gaita (Cornemuse), Javier Diaz a interprété des chansons exécutées sur des rythmes traditionnelles de Galice, une communauté du Nord de l’Espagne d’où il est natif. Instruments phares du folklore galicien, la cornemuse et la pandereita  n’ont pas manqué de captiver l’attention du public qui a adhéré à ce spectacle, agrémentée de pas de danses traditionnelles exécutées par les membres de cette troupe. "La panderita est un instrument très répandu partout en Espagne et en France que les Galiciens utilisent beaucoup dans les fêtes de mariage. Comme le bendir en Algérie, ce tambourin accompagne toujours la cornemuse", explique Xavier D?az qui dit s’abreuver dans la musique et chants traditionnels de la péninsule ibérique. Rythmés de danses, les chants de ce musicien et compilateur du folklore galicien évoquent les traditions, la femme, les mariages et la terre (origines) comme dans "Xota de Lira", "Danza de San Salvador" ou encore "O Canizo", du nom de la localité de la Galice, à laquelle il rend hommage. D'autres chansons improvisées et inspirées du terroir musical galicien, ont été exécutées sur un fond musical de clarinette et d'accordéon, lors de ce spectacle qualifié "d'original" par le public, venu nombreux.     APS