«Ciné-office 2017» : Promouvoir le 7e art dans sa diversité

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     

15Rendez-vous n La salle El Mougar abrite la projection de La La Land, une comédie musicale signée Damien Chazelle et plusieurs fois oscarisée.

Le film, qui se déroule à Los Angeles, raconte les péripéties de Mia (Emma Stone), une actrice en devenir qui sert des cafés entre deux auditions, et de Sebastian (Rayn Goslin),         passionné de jazz, qui joue du piano dans    des clubs miteux pour assurer sa subsistance. Tous deux sont bien loin de la vie rêvée à laquelle ils aspirent… Le destin va réunir ces doux rêveurs… Cette projection entre dans le cadre de «Ciné-office 2017», un programme initiée par l’Office national de la culture et de l’information (ONCI) et qui consiste à projeter des films internationaux, et ce, suite à la signature des contrats d'acquisition de films avec d'autres compagnies pour leurs projections. Ce programme est  élaboré dans le sillage d’une volonté des instances concernées, dont notamment le ministère de la culture à «accorder la priorité à la relance cinématographique et à l'exploitation des salles de cinéma disponibles, autant celles relevant de la cinémathèque que du ministère de la Culture». Dans une déclaration, Azzedine Mihoubi, ministre de la culture, a souligné que «ce programme est un élan nécessaire pour donner un nouvel essor au cinéma et l’emmener vers le public». Ainsi, «Ciné-office 2017» vient relancer l’acti-vité cinématographique, que d’ailleurs l’ONCI s’est engagé dans le réaménagement des salles de cinéma à travers les wilayas du pays. A ce propos, le ministre de la culture a déclaré que « les efforts consentis par les pouvoirs publics visent la multiplication du nombre de salles de cinéma pour l’accueil de nouveaux films ». En d’autres termes, le ministère de la culture s’est assigné comme objectif de développer l’activité cinématographique. Toutefois, le ministre de la culture reconnait que cela demande d’énormes efforts et beaucoup de temps, car, « il faut équiper les salles et les doter de nouvelles technique de proje-ction cinématographique répondant aux normes internationales», a-t-il dit. Notons qu’une équipe de professionnels du centre national du développement cinématographique et de l’ONCI se déplacera en Iran pour inspecter les nouveaux équipements dans le domaine et ce dans la perspective de doter nos salles de nouvelles technologies. Par ailleurs, le ministre de la culture a déclaré que pour relancer la production cinématographique, il faut d’abord commencer par le réaménagement des salles de cinéma existantes et d’en créer de nouvelles. «Il fut un temps où on produisait des films mais on manquait de salles pour les projeter. Notre priorité actuelle est d’équilibrer les choses en commençant par la préparation des salles en premier lieu et la production des films par la suite», a-t-il expliqué. Mais cela ne signifie en aucun cas, selon le ministre de la culture, d’arrêter la production. La La Land, qui a raflé six oscars et qui a remporté un succès aussi bien public que critique, sera également projeté à Constantine à la salle Ahmed-Bey, à Oran à la salle Saâda et à Boumerdès à la salle les Issers.
 Yacine Idjer