Musique/«L'Odyssée de Fulay» : L'histoire antique de l’espace berbère revisitée

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     

15Opus n «L'Odyssée de Fulay» est «un récit fantastique rythmé par les chants d’un troubadour accompagné de deux musiciens».

Une fois encore, Cheikh Sidi Bemol, de son vrai nom Hocine Boukella, renouvèle son aventure musicale, en gratifiant ses fans d’un nouvel album. Celui-ci, le 10e venant marquer le parcours artistiques de l’artiste, a pour titre «L'Odyssée de Fulay».
Ce nouvel opus va au-delà d’un simple album comprenant des titres. Il se décline en « un recueil de douze chansons qui sont en quelque sorte la BO du conte musical « L'Odyssée de Fulay», mais qui sont surtout à l'origine du projet, les pierres de l'édifice», a-t-on noté sur le site en ligne.
En fait, cette nouvelle création musicale de celui qui forge un style aux inspirations très diverses est «inspirée du répertoire traditionnel algérien», a-t-on précisé.
Cet album – le CD comporte 16 chansons (y compris les douze du spectacle), dont Signa (Nuage), Sulas (Apollon), Amzun d Asif (Comme une rivière), Atina (Athéna), Tameghra n Tefsut (La Fête du printemps), Tellus» (Atlas) et Gaya – fait donc l’objet d’un spectacle musical qui, se présentant comme un conte de douze mélodies écrites par Améziane Kezzar et mises en musique par Hocine Boukella, sera présenté les 20, 21 et 22 avril au théatre d’Ivry Antoine Vitez (Paris). «L'Odyssée de Fulay» est «un récit fantastique rythmé par les chants d’un troubadour accompagné de deux musiciens», souligne-t-on, ajoutant : «Il est question de légendes, de mythologies… où l’on apprend que les dieux grecs auraient abordé la Berbérie.» Ainsi, «dans ce spectacle à mi-chemin entre théâtre et concert, entre chant et conte, Cheikh Sidi Bémol explore l'histoire antique de l'espace berbère et nous invite à un voyage au cœur des légendes et mythes présents chez tous les peuples de la Méditerranée. Le récit en français est ponctué par douze chansons en kabyle qui rythment les aventures fantastiques de Fulay, un artiste extraordinaire, célébré par les rois, adopté par les dieux, jeté aux enfers puis rendu aux siens. L'Odyssée de Fulay est librement inspirée de l'œuvre d'Apulée, célèbre auteur berbère de l'Antiquité (Apulée est né vers l’an 123 à Madaure, l’actuelle M’daourouch au nord-est de l’Algérie, et l’auteur du roman en latin Les métamorphoses également connu sous le nom de L'Âne d'or). Ce spectacle hybride se veut un hymne à l'ouverture d'esprit, à la curiosité et à l'échange, et espère ajouter une petite pierre à l'édifice infini de la lutte contre l'intolérance tout en demeurant une récréation festive tant pour les grands que pour les petits.»
Notons que l’album dont la sortie est prévue le 28 avril 2017 en France, est, en outre, doté d’un très beau livret, comprenant des extraits du conte musical, illustrés par des dessins réalisés par Hocine Boukella (alias Elho, sa signature de dessinateur) et intégrant les paroles des chansons en kabyle, traduites en français.
Yacine Idjer