Exposition/ «Expressions croisées» : L’univers de Yacine Aïdoud dévoilé

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     

Une exposition de peinture, interpelant, en deux  collections, les consciences sur les réalités contemporaines du continent  africain et de l'Algérie, a été inaugurée samedi à Alger par le plasticien  Yacine Aïdoud qui livre à travers sa peinture son analyse d'un monde  inquiétant.

Intitulée "Expressions croisées", cette exposition organisée à la galerie  d'art "Les ateliers bouffée d'art" se décline en deux univers artistiques  différents, mais qui se rejoignent pour dénoncer la situation d'un  continent à la fois riche et spolié pour y susciter le sursaut. Dans sa première collection intitulée "Africa Stand Up", une série de  peinture très riches en couleurs, présentées sous forme de bandes  rectangulaires et qui comportent des silhouettes au crayons, debout,  inspirées des sculptures sur bois et des masques africains entourées de  symboles universelles. Cette série est inspirée, confie l'artiste, par la situation d'un  continent riche par "ses cultures pluriels, par son humanisme, ses  couleurs, et surtout ses ressources" rendu pauvre par la "mainmise sur ses  richesses que l'occident exploite de façon éhontée". En une dizaine d'œuvres aux couleurs chatoyantes, évoquant la diversité de  la nature et des paysages, Yacine Aïdoud souhaite également "rappeler à  l'Algérien qu'il est d'abord africain". Dans une seconde série, le peintre décline, son constat de la dernière  décennie en Algérie, par des silhouettes anonymes errantes dans des espaces souvent indéfinis, symbolisant l’exode à l’intérieur du pays mais aussi de l'Algérie vers d'autres pays.  Certaines peinture, réalisées sur carton, renvoi la frénésie de  l'importation de denrées de tous genres, dont beaucoup plus produites  localement, alors mêmes que ces formes évoluent sur des échiquiers en  filigrane renvoyant à un "Monde inquiétant" et riche en rebondissements  souvent sanglants. Cette série, s'inscrivant dans une recherche sur la société et l'actualité  en générale, se caractérise par une diversité de textures et de matériaux,   en plus d'une palette de couleurs sobres, inspirées de la terre, où le  marron et le blanc restent dominants. Né en 1982, Yacine Aïdoud est un plasticien diplômé de l'Ecole supérieure  des Beaux-arts d'Alger. Sa première exposition remonte à 2003 et il compte  à son actif une dizaine d'expositions individuelles et une participation à  la biennale des jeunes créateurs à Naples en Italie. L'exposition "Expressions croisées" se poursuit jusqu'au 6 mai prochain.
APS