Littérature / Prix Souad Al-Sabah : Trois Algériens lauréats

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     

Trois romanciers algériens se sont adjugés les trois premiers «Prix Souad Al-Sabah de la création intellectuelle et artistique», un concours littéraire décerné par les Editions koweitiennes Souad Al-Sabah, indiquent lundi les organisateurs.

  Le premier prix est revenu à Abdelwahab Aissaoui pour son roman «Adawair wa el abwab», alors que «El majanine la yamoutoune» (Les fous ne meurent pas) de Amina Djermoune arrive en deuxième place de ce concours littéraire. Sabrina Benaziz a, pour sa part, remporté le troisième prix pour son roman «Leil li el houb» oua akher li el salat (Une nuit pour l'amour, une autre pour la prière).  Lauréat du Grand Prix Assia Djebar du roman en 2015 pour son roman en arabe «Sierra De Muerte», Abdelwahab Aissaoui est l'auteur de trois romans dont «Cinéma Jacob» (2013). Native de Constantine, Amina Djermoune s'est faite d'abords connaître à travers le concours littéraire émirati «L'émir des poètes». Avant de s'affirmer par «Une nuit pour l'amour, une autre pour la prière», son troisième roman, Sabrina Benaziz, jeune romancière native de Tiaret, avait déjà édité deux romans en Algérie. Le Prix Souad Al-Sabah de la création intellectuelle et artistique, un concours biennal qui récompense les meilleures úuvres dans le domaine littéraire et scientifique, existe depuis trente ans. Il a déjà été décerné aux auteurs algériens Zahra Boussekine, Zahra Karef et Abderrahmane Bouzerba.
APS