Côte d'Ivoire/Création du Prix Henrike-Grohs : Encourager les jeunes artistes

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     

Le prix Henrike-Grohs dédié aux jeunes artistes africains a été créé lundi, jour anniversaire de la mort de l'ex-directrice allemande de l'Institut Goethe d'Abidjan tuée dans un attentat, ont rapporté des médias.

Portant le nom de l'ex-directrice de l'institut tuée le 13 mars 2016 dans l'attentat perpétré à la plage de Grand-Bassam, près d'Abidjan, le «prix Henrike-Grohs pour les artistes africains» vise à «encourager le dialogue international». Le prix de 20.000 euros sera décerné chaque année à un ou plusieurs lauréats dans le domaine des arts visuels, de la danse, du théâtre, de la  musique ou du film et sera également ouvert à ceux qui travaillent dans une démarche interdisciplinaire. Les lauréats seront choisis par un jury composé de représentants de différents secteurs culturels en Afrique ainsi qu'un représentant de l'Institut Goethe. Le prix s'adresse aux artistes de moins de 40 ans, qui vivent et  travaillent sur le continent africain. Le dimanche 13 mars 2016, trois assaillants avaient remonté la plage de Grand-Bassam, proche d'Abidjan et très prisée des Ivoiriens et des étrangers, tirant au hasard et attaquant plusieurs restaurants. Ils avaient tué 19 personnes, parmi lesquelles Henrike Grohs. Revendiquée par le groupe terroriste autoproclamé Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), cette attaque a été la première de ce type perpétrée sur le territoire ivoirien.
  APS