Ecole supérieure des Beaux Arts : Hommage à la mémoire de Ahmed et Rabah Asselah

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     

Une cérémonie a été organisée dimanche à Alger, en hommage aux plasticiens algériens Ahmed Asselah et son fils Rabah Salim, à l'occasion du 23ème anniversaire de leur assassinat, en présence de plusieurs étudiants.

Organisée par la Fondation Asselah Ahmed et Rabah au siège de l'Ecole supérieure des Beaux Arts (ESBA), la cérémonie s'est déroulée en présence d'élèves, d'enseignants et d'administrateurs de l'école, ainsi que      d'étudiants de l'Institut national supérieur de musique d'Alger, qui ont exécuté des morceaux de musique classique. Né en 1940 à Tizi Ouzou, Ahmed Asselah a occupé le poste de Directeur de l'ESBA dans les années 1980, avant d'être assassiné par des terroristes, le 5 mars 1994, avec son fils Rabah Salim, élève de l'ESBA dans la  conception artistique. Ahmed Asselah a rejoint les rangs de la révolution nationale, après sa participation à la grève des étudiants algériens en 1956. Il a occupé, après l'indépendance, plusieurs postes au niveau de différents ministères. Il devient ensuite directeur des études à l'Institut national supérieur de musique d'Alger. Par ailleurs, une exposition d'art plastique a été organisée à la galerie de la fondation dans la commune d'Alger Centre, lors de laquelle des artistes de plusieurs wilayas ont présenté leurs œuvres dans les arts plastiques, la calligraphie et la sculpture. A l'occasion, il a été procédé à l'annonce des noms des lauréats des premiers prix du  concours national des Arts plastiques, organisé chaque année par la fondation.
APS