Cartographie de l’espace culturel : Un aperçu sur la toile

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     

15Initiative n Culturemap-dz.org est un site internet où l’on peut consulter le paysage culturel algérien.

Cette plateforme, lancée par le groupe de travail sur la politique culturelle en Algérie (GTPACA), retrace la cartographie de l’ensemble du secteur culturel en Algérie.
Ainsi, les internautes peuvent y consulter salles de spectacles, centres culturels, maisons d'édition, musées, bibliothèques, établissements d'enseignement des arts, ou encore lieux d'organisation de festivals… Toutes ces indications et ces repères sont référencés sur cette carte numérique qui, soulignons-le, offre plusieurs possibilités de recherche par région ou encore par discipline.
«Il s’agit, selon Habiba Laloui, enseignante à l’université Alger 2, membre fondateur du groupe, d’un site internet, sous forme de carte, sur lequel il est possible de géo-localiser tout organisme ou infrastructure culturel (théâtres, cinémas, maisons d’édition, cafés littéraires…), mais également des artistes ou des artisans et leurs sites d’activités».
Et d’ajouter : «Ce site comporte aussi des groupes musicaux, des associations culturelles, en plus des lieux d’organisation de festivals ou toutes autres manifestations à caractère culturel». Ce portail, conçu donc sous forme de carte géographique, s’adresse à «toute personne qui souhaite avoir des informations sur n’importe quel structure ou organisme culturel. Par un simple clic, on peut trouver le site de l’activité ou de l’infrastructure qui nous intéresse» explique-t-elle.
Et de préciser : «Il reste ouvert à tous, et toute personne ou organisme désirant figurer sur cette carte peut le faire en s’inscrivant en ligne sur le lien (culturemap-dz.org) et remplir une fiche d’informations, qui seront ensuite vérifiées par le biais de collaborateurs se trouvant dans les  wilayas où se situe le lieu d’activité de chaque inscrit.» Les porteurs et promoteurs de ce projet soulignent, par ailleurs, que le site a déjà référencé plus de 500 adresses et coordonnées d'infrastructures et acteurs culturels à travers toute l'Algérie. Ainsi, Plateforme participative, le site reste ouvert aux artistes et associations culturelles, qui peuvent s'enregistrer pour plus de visibilité, et plus largement aux particuliers.
Il faut noter que le GTPACA, qui avait lancé l'opération en 2015 sur les réseaux sociaux et les médias, ambitionne, dans une deuxième phase, de recenser les compétences artistiques dans l'optique d'«identifier les ressources locales et leur donner plus de visibilité», indique-t-on.  Et de noter que ce site représente «un moyen  de faire un état des lieux du champ culturel et d’identifier les régions qui souffrent d’un manque d’infrastructures». Il faut savoir que cette plateforme numérique est financée par «Al Mawrid Al Thaqafy», une fondation libanaise qui s’investit dans la promotion culturelle dans le monde arabe. «Cela dit, nous sommes à la recherche d’autres financements  en Algérie», font savoir les promoteurs du projet.
Formé en 2012, le groupe de travail sur la politique culturel en Algérie est un collectif indépendant qui vise à renforcer le secteur de la culture, ayant déjà organisé plusieurs ateliers de formation consacrés au management des projets culturels.
Yacine Idjer