«Mélomania» : Un premier opus de Meziane Amiche et Amine Chibane

Production n Une ouverture sur le monde extérieur sur un fond harmonique bien servi, est proposée par Meziane Amiche et Amine Chibane dans «Mélomania», leur premier opus d'une douzaine de titres conçus dans différents genres musicaux et sur des cadences variées.

«Eté Algérie 2017» : 2e tournée de la caravane

Le départ de la deuxième caravane «Eté Algérie 2017 à travers plusieurs régions d'Algérie», a été donné jeudi à partir du Village des artistes à Zéralda (Alger), avec au programme, des soirées musicales et des représentations dans le 4e art. Initialement programmée en trois tranches du 18 juillet au 31 août

Conseil national des arts et des lettres : Près de 6 400 cartes d’artiste distribuées

Près de 6 400 cartes d’artiste ont été distribuées aux hommes exerçant dans les métiers des arts et des lettres à travers le pays, et ce, depuis la création et l’installation en 2012 du Conseil national des arts et des lettres, a annoncé jeudi à Bouira, le président de cette institution, Abdelader Daâmèche.

Publication : «Pour l’amour du beau» : Un ouvrage à offrir ou à s’offrir

Beau livre - La parution est une rétrospective sous la plume du journaliste et auteur Salah-Eddine Belabas concernant le travail de l’artiste-peintre avec un aperçu sur la naissance de la vocation dans sa prime jeunesse. 

Musique /Le groupe «Clé 13» : Une notoriété de plus en plus manifeste

Portrait -  A l’origine ce sont de jeunes étudiants de l’université de Tassoust (Jijel) qui, fans de musique, ont réuni leur passion, pour donner naissance à leur orchestre avec pour interprète  et parolier Mohamed-Amine Boulassel.


«Clé 13» un groupe doublement estampillé par sa bonne étoile. La clef comme oracle porte-bonheur dans la conviction populaire maghrébine et le chiffre 13, auquel en Occident on lui octroie une réputation bénéfique, voilà le nom adopté par cette formation musicale née sur un campus djidjelien.
Créé en 2010, «Clé 13» depuis sept ans s’est modelé un public qu’il surprend à chacun de ses passages tant sur scène que sur plateaux de télévision. Leur détermination sera payante puisqu’ils ont été choisis par l’Aarc (Agence pour le rayonnement culturel) et l’Institut français d’Alger ainsi que par l’établissement culturel de la ville de Paris pour bénéficier d’une formation.
Un cycle pédagogique qu’ils entreprendront avec six autres groupes sur la manière d’appréhender la scène et saisir les rouages de tous les aspects essentiels de la production.
A l’origine ce sont de jeunes étudiants de l’université de Tassoust (Jijel) qui, fans de musique, ont réuni leur passion, pour donner naissance à leur orchestre avec pour interprète et parolier Mohamed-Amine Boulassel.
Le jeune homme avait déjà engrangé plusieurs compositions qu’il avait mises de côté en attendant la fin de ses études. Ou le coup de pouce de la chance. Qui sait ? Quoi qu’il en soit, «Clé 13» fait son bonhomme de chemin dans la sphère musicale animé de résolution jusqu’à réaliser son vœu. Un premier album d’une dizaine de titres va voir le jour au cours de ce trimestre.
«Lalla Sabrina» un de leur titre-phare, style reggae a connu dès le début un succès auprès des internautes. La chanson d’emblée marquera sa place au cours des années 90 dans les hit-parades grâce à l’émission Bled-Music qui la fera découvrir à un jeune auditoire.
Produit en clip, tourné à Béjaïa, «Lalla Sabrina» est le produit artistique de Mohamed-Amine Boulassel et Ramzi Boussaria avec la participation technique de Samir Sebane. On retrouve dans le groupe outre Mohamed-Amine Boulassel, Abdelhakim Rouidi guitariste et compositeur, Mehdi Mezreg également guitariste, Nouredine Rida bassiste, Youcef Bousdira au clavier, Ahmed-Mounir Kechacha batteur et Abderrahim Benkhider percussionniste. Les thèmes des textes produits en langue algérienne, reflètent les problèmes auxquels est confrontée notre société avec un clin d’œil ironique, sur la vie politique, pour certains titres.
Quant à la musique, le groupe allie avec art, gnawi, reggae et musique pop, un procédé qui n’est pas sans être mélodieux à l’écoute.
Rappelons que «Clé 13» a entamé sa première scène en 2012 à Constantine avec ensuite pour les années suivantes des prestations dans les wilayas de Béjaïa, Chlef et Béchar. Et comme nul n’est prophète en son pays, «Clé 13» ne s’est pas tellement produit sur la scène… djidjelienne.
Leila N.

Festival international d’Oran du film arabe : Baisser de rideau

Cérémonie - Le film «En attendant les hirondelles» de l’Algérien Karim Moussaoui a décroché le «Wihr d’or», grand prix du Festival international d’Oran du film arabe, dont la 10e édition a pris fin dans la soirée d’hier lors d’une cérémonie organisée au théâtre de verdure Hosni-Chakroune d’Oran.

Jeanne Moreau  : Icône du cinéma et femme libre

Avec sa beauté sensuelle teintée de lassitude et sa voix incomparable, Jeanne Moreau, décédée à Paris à 89 ans, laisse l'empreinte d'une actrice éclectique et d'une femme libre. Elle a tourné dans plus de 130 films, avec les plus grands noms du cinéma, tels Orson Welles, Wim Wenders

Galerie Seen Art : «Délirium», expression contemporaine  

Créativité - Un quatuor d’artistes contemporains forts de leur jeunesse et d’un apport artistique actuel et stimulant exposent à la galerie Seen Art, sise 156 lotissement El-Bina,  Dély Ibrahim. L’exposition dédiée au Street-art a pour intitulé «Delirium».

Fiofa/Projection de «Mahbas» : Zoom sur les liens entre les peuples libanais et syriens




Réalité n D'une durée de 92 minutes, ce film relate l'histoire de Thérèse, l'épouse du maire d'une commune libanaise située en pleine montagne et qui s'apprêtait à accueillir la famille du fiancé de sa fille avant qu'elle ne découvre que cette même famille est originaire de Syrie.