Préservation du patrimoine Ahellil : L’apport du Cheikh Moulay Abdelhay Cherouini

Le regretté Cheikh Moulay Abdelhay Cherouini représente une éminente personnalité ayant contribué dans le Gourara à la préservation et la perpétuation du patrimoine immatériel Ahellil pour le transmettre intact aux nouvelles générations, a-t-on appris, hier mercredi, à Timimoune (Adrar) d’un chercheur dans le domaine de la culture populaire.

Festival national d’Ahellil : Un patrimoine à transmettre

Plus de 30 troupes artistiques issues de différentes communes de la région du Gourara (Adrar) prennent part à la 9e édition du Festival culturel national d’Ahellil (chant polyphonique traditionnel), dont le coup d’envoi a été donné mardi en fin d’après-midi à Timimoune (220 km au nord d’Adrar).

Préservation de la musique andalouse : Une association algéroise montre la voie

L'association «Anadil El-Djazaïr» (Les Rossignols d'Alger), créée en janvier 1992 pour initier les jeunes à la musique andalouse algérienne «sanâa», aura formé des centaines de mélomanes à la pratique de cet art ancestral, selon un état des lieux qu'elle a elle-même établi à l'approche de son quart de siècle d'existence.

Disparition de Tahar Benaïcha : Une perte pour la scène culturelle

Réaction n De nombreux hommages ont été rendus, hier, à l'intellectuel et journaliste algérien, Tahar Benaïcha, décédé samedi soir à Alger à l'âge de 91 ans, tous le qualifiant comme l’«un des plus importants acteurs» de la scène culturelle en Algérie.  

Théâtre / «El Laz» : Entre sens du devoir et égocentrisme

Scène n La générale de la pièce de théâtre El Laz (l’as) a été présentée samedi soir à Alger, avec le souci de mettre à la lumière du jour une partie de l’histoire de la révolution algérienne, où le devoir de prendre les armes contre l’ennemi s’est mêlé à l’idéologie et à l’égo de chacun.