La loi sera appliquée dans toute sa rigueur ! : Guerre aux voleurs d’eau potable

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     
Calamité -  Le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, a averti, hier lundi à Tipasa, que la loi sera appliquée dans toute sa rigueur à l’encontre de toute personne impliquée dans le vol d’eau potable.


Dans une déclaration à la presse, en marge d’une visite de travail dans la wilaya, le ministre a fait état de vols quotidiens d’eau signalés et estimés entre 10 à 15 % de la production nationale, évaluée à neuf millions de M3 d’eau/Jour.
Aussi, a-t-il fait part, à ce sujet, du lancement programmé, par ses services, d’une vaste campagne de lutte contre le vol de l’eau, en coordination avec les walis de la République, a-t-il indiqué, non sans souligner l’importance de cette ressource vitale, considérée comme un bien public «soutenu par l’Etat et produit au prix d’enveloppes colossales», a-t-il observé. Rappelons qu’au total 16 wilayas ont enregistré un déficit en matière d'eau durant cet été, indiquait à ce sujet, M. Smaïn Amirouche, le directeur central de l'alimentation en eau potable au niveau du ministère des Ressources en eau. «Seize wilayas dont Annaba, Souk- Ahras, Gulema et Bordj Bou-Arréridj ont enregistré un déficit en matière d'eau. «Il s'agit d'un cumul de plusieurs années», avait-il fait savoir lors d'une conférence de presse. Suite à ce déficit, il a été enregistré une diminution du niveau des barrages, avait-til souligné, soulignant la nécessite d'une «gestion rationnelle» des ressources en eau. Le directeur générale de l'Algérienne des eaux (ADE), M. Hocine Zaier, a pour sa part soutenu que «l'eau est une affaire de tous et non uniquement celle du distributeur ou de l'exploitant». A ce propos, il a tiré la sonnette d'alarme sur le «vol de l'eau». "50% de l'eau sont détournés pour d’autres usages que celui des personnes’, a t-il alerté. ‘Nos agents sont agressés lorsqu'ils interviennent pour mettre fin au piquage illicite de l'eau’, avait-il ajouté. S’agissant des prévisions du ministère de tutelle relatives aux réserves d’eau, M. Necib a fait cas de l’enregistrement de 100 millions de M3 avec les premières chutes de pluies ayant permis, selon lui, la mobilisation d’importantes quantités d’eau dans l’extrême est du pays, dont notamment Annaba et El-Tarf, qui avaient accusé un recul dans leurs réserves, a-t-il relevé. Le ministre des Ressources en eau a, par ailleurs, prévu une hausse dans le taux de remplissage des barrages, à l’échelle nationale, pour atteindre 53% grâce aux chutes de pluies, actuellement en cours, dans de nombreuses régions du pays.
R. N.